Les Cinq Écus de Bretagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Cinq Écus de Bretagne
Auteur Évelyne Brisou-Pellen
Genre Roman
Pays d'origine Drapeau de la France France
Éditeur Hachette Jeunesse
Collection Le Livre de poche jeunesse
Date de parution 1993
Nombre de pages 251

Les Cinq Écus de Bretagne est un roman écrit par Évelyne Brisou-Pellen en 1993.

Résumé[modifier | modifier le code]

En 1469, en Bretagne, Guillemette Landais, âgée de treize ans, se retrouve orpheline à la mort de son père, garde au château de Fougère. Pour suivre ses dernières volontés, elle part à Rennes voir un certain messire Boisguérin. Ce dernier, trésorier de la ville, est un homme influent. Mais il exige qu'elle change de nom et se fasse appeler Philippa pour cacher son identité. Chez lui, elle fait la connaissance de son apprenti Estienne, de la servante Lucasse, de Gilles, le frère de Boisguérin, et de Béatrice, la fille de Gilles.Puis elle découvre que Gilles est son grand-père et qu'il a demandé a des assassins de tuer le père de Guillemette Landais c'est-à-dire Philippe (le fils de Gilles)[1].

Commentaires[modifier | modifier le code]

Ce roman connaît une suite : Les Portes de Vannes (1993).

Ce roman est souvent étudié au collège, en classe de cinquième, niveau qui correspond à l'étude du Moyen Âge en cours d'histoire[2],[3].

Il a été traduit en breton par Mark Kerrain : Ar Pemp Skoed a Vreizh, éditions Al Liamm, 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Blog à lire
  2. Présentation sur le site de l'éditeur
  3. Lectures conseillées sur un site acadméique

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cécile Boulaire, Le moyen âge dans les livres pour enfants : 1945-1999, Presses universitaires de Rennes, 2002, p. 45