Les Chakachas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Chakachas (également appelés The Chakachas sur le marché international) étaient un groupe musical basé à Bruxelles et actif de la fin des années 1950 aux premières années 1970.

Cette formation, composée de musiciens de studio, s'est fait connaître dès 1958 avec Eso es el amor, immédiatement devenu un classique du cha cha cha. Ont fait suite en 1959 d'autres grands hits de style latino-américain comme Canalla et Venus. Bien qu'il ne chantait alors qu'en espagnol, le groupe était en fait principalement composé de Belges, avec à sa tête Gaston Bogaert (percussions), entouré de Henri Breyre (guitare), Bill Raymond (basse), Christian Mare (piano), Charlie Lots (trompette), le Liégeois Victor Ingeveldt (saxophone) et la chanteuse Kari Kenton, originaire de Cuba.

Par la suite, les Chakachas ont aussi chanté en français, par exemple avec Ça c'est du poulet, également un cha cha cha.

Une fois passée la grande vogue des rythmes d'inspiration afro-cubaine, les Chakachas se sont reconvertis dès 1961 dans les genres yéyé avec des titres comme Twist-Twist (1961), Hawaiian War Twist (1962), Big Strong Madison et Madison 62 (1962). Ils ont alors utilisé aussi la langue anglaise, et même occasionnellement l'allemand avec Der Twist ist passé et Mitternachts Hully-Gully (1963).

Après une éclipse dans la seconde moitié des années 60, ils sont revenus au premier plan en 1972 sous le signe de la soul music avec Jungle Fever, très bien accueilli dans les discothèques avec sa rythmique funk obsédante, mais accompagnée de soupirs langoureux et de cris voluptueux qui lui ont valu d'être interdit à la BBC.

La chanson Jungle Fever a été récemment remise au goût du jour en étant présente sur la bande originale du jeu Grand Theft Auto : San Andreas.