Les Cantos d'Hypérion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Cantos d'Hypérion (titre original : The Hyperion Cantos) est un cycle de science-fiction, écrit par Dan Simmons, qui s'inscrit dans la catégorie du space opera. Ce cycle regroupe quatre romans : Hypérion (Hyperion, 1989), La Chute d'Hypérion (The Fall of Hyperion, 1990), Endymion (Endymion, 1995) et L'Éveil d'Endymion (The Rise of Endymion, 1997), complétés par deux nouvelles : Les orphelins de l'hélice et La mort du centaure.

Le cycle d'Hyperion est parfois divisé en deux parties :

  • Les Cantos d'Hyperion pour les deux premiers romans (Hyperion et La Chute d'Hyperion)
  • Les Voyages d'Endymion pour les deux autres (Endymion et L'Éveil d'Endymion)

Un cycle : quatre romans[modifier | modifier le code]

Les Cantos d'Hypérion (ou Chants d'Hypérion) de Dan Simmons racontent en quatre volets l'histoire d'une humanité en danger dont le sort se joue sur la planète Hypérion. Les deux premières parties, Hypérion et La Chute d'Hypérion décrivent la lente préparation du cataclysme qui doit ouvrir la voie à une nouvelle ère de l'humanité, tandis que les deux derniers volumes, Endymion et L'Éveil d'Endymion, envisagent le renouveau d'une civilisation empreinte de religiosité.

Hypérion[modifier | modifier le code]

Hypérion est le premier roman du cycle. Il possède une structure narrative similaire aux Contes de Cantorbéry de Geoffrey Chaucer. L'histoire retrace l'épopée d'un groupe de voyageurs envoyés en pèlerinage vers les tombeaux du temps sur la planète Hypérion. Ces voyageurs ont été envoyés par l'Église gritchtèque et l'Hégémonie (le gouvernement interplanétaire des humains) afin de rencontrer le Gritche. Au fur et à mesure de leur périple, chaque pèlerin livre son histoire.

Article détaillé : Hypérion.

La Chute d'Hypérion[modifier | modifier le code]

Ce livre conclut l'histoire commencée au début d'Hypérion. La structure narrative du premier volet est abandonnée au profit d'une structure narrative chronologique plus conventionnelle.

Article détaillé : La Chute d'Hypérion.

Endymion[modifier | modifier le code]

L'histoire commence 272 ans après les évènements relatés dans les deux premiers romans. Quelques personnages restent présents (entre autres Martin Silenus, le père Hoyt, et A. Bettik), tandis qu'apparaissent de nouveaux protagonistes. Le roman Endymion introduit le personnage de Raul Endymion, un ancien berger puis soldat reconverti comme guide pour chasseurs. Sa mission principale est de sauver et de protéger Aenea (Enée), fille de Brawne Lamia, un messie venu des temps passés.

Article détaillé : Endymion.

L'Éveil d'Endymion[modifier | modifier le code]

Le dernier roman des Cantos termine l'histoire commencée dans Endymion. Raul, en se rapprochant d'Aenea, découvre son secret, sa destinée et l'implication de son existence pour les organisations religieuses.

Article détaillé : L'Éveil d'Endymion.

Situation dans l'œuvre[modifier | modifier le code]

La production littéraire de Dan Simmons aborde des genres aussi variés que le fantastique, l'horreur ou le polar, et l'auteur américain se considère lui-même comme un « auteur de science-fiction occasionnel »[1]. Pourtant, la science-fiction occupe une place à part dans sa bibliographie : d'abord parce que ses premiers récits — publiés en 1982 — sont des nouvelles de SF qui paraissent dans des magazines spécialisés[2], ensuite parce que c'est avec les Cantos d'Hypérion — commencés sept ans plus tard — qu'il obtient les plus nombreux prix littéraires de sa carrière : 6 nominations et 3 prix pour Hypérion, 6 nominations et 4 prix pour La Chute d'Hypérion, enfin 2 nominations et 1 prix pour L'Éveil d'Endymion[3].

L'univers des Cantos d'Hypérion[modifier | modifier le code]

Pour plus de détails, voir l'article : Univers des Cantos d'Hypérion.

Les personnages[modifier | modifier le code]

Les planètes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Planètes des Cantos d'Hypérion.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Réédition en 2 volumes :
Hypérion I, Coll. Science-fiction n° 5578, Pocket
1995, (ISBN 2-266-06476-2)
2007, (ISBN 2-266-17327-8)
Hypérion II, Coll. Science-fiction n° 5579, Pocket.
1995, (ISBN 2-266-06477-0)
2007, (ISBN 2-266-17747-8)
Réédition en 2 volumes :
La Chute d'Hypérion I, Coll. Science-fiction n° 5580, Pocket
1995, (ISBN 2-266-06478-9)
2007, (ISBN 2-266-17249-2)
La Chute d'Hypérion II, Coll. Science-fiction n° 5581, Pocket
1995, (ISBN 2-266-06479-7)
2007, (ISBN 2-266-17173-9)
Réédition en 2 volumes :
Endymion I, Coll. Science-fiction, Pocket, 2000, (ISBN 2-266-08398-8).
Endymion II, Coll. Science-fiction, Pocket, 2000, (ISBN 2-266-10575-2).
Réédition en 2 volumes :
L'Éveil d'Endymion I, Coll. Science-fiction, Pocket, 2000, (ISBN 2-266-08397-X).
L'Éveil d'Endymion II, Coll. Science-fiction, Pocket, 2000, (ISBN 2-266-10634-1).

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

Classique de la science-fiction[modifier | modifier le code]

Les Cantos d'Hypérion ont été considérés comme un grand classique de la science-fiction dans les ouvrages spécialisés suivants :

  • Lorris Murail, Les Maîtres de la science-fiction, Bordas, 1993 ;
  • Stan Barets, Le Science-fictionnaire, Denoël, coll. « Présence du futur », 1994 ;
  • Webzine Le Cafard Cosmique, La bibliothèque idéale.

Critiques spécialisées[modifier | modifier le code]

  • Michel Le Bris : « Un roman d'une ampleur qui donne quelque peu le vertige, brassant tous les thèmes, tous les styles de la SF, depuis le space opera jusqu'à l'épopée cyberpunk, les voyages temporels ou les spéculations théoriques les plus pointues, et partout salué par des cris d'enthousiasme. »[4]
  • Lorris Murail, La science-fiction, Larousse, coll. « Guide Totem », 1999 : « Dan Simmons nous entraîne dans un abîme d'imagination, dans un opéra de l'espace - qui mérite pour une fois son nom - formidablement théâtral. Il n'y a d'ailleurs rien dans tout cela de révolutionnaire, ni même de vraiment nouveau. Simmons impressionne avant tout par son souffle, sa maîtrise, sa torrentueuse inspiration. »[4]
  • Antares, Coll. « Antares » (fanzine), n°41/42, 1992 ;
  • Bruno Peeters, Lefrancq, Coll. « Phénix » (revue), n°39, 1995.

Adaptation au cinéma[modifier | modifier le code]

Il est prévu une adaptation des deux premiers romans au cinéma. Le studio Warner Brothers en a obtenu les droits et a confié la réalisation à Scott Derrickson sur un scénario de Trevor Sands. Un seul et unique film est prévu pour relater ces deux premiers tomes[5].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Being a sometimes science fiction writer... », fait-il dire à son propre personnage dans un court récit publié sur son forum officiel
  2. Voir la liste des nouvelles et leurs dates de publication sur son site officiel
  3. Voir la liste complète des prix obtenus sur le site officiel
  4. a et b Lorris Murail, La Science-fiction, Larousse, coll.« Guide Totem », 1999, p. 303.
  5. Annonce du projet sur fantasy.fr