Les Breuleux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Breuleux
Blason de Les Breuleux
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Jura
District Franches-Montagnes
communes limitrophes
(voir carte)
Muriaux, Le Peuchapatte, Le Noirmont, La Chaux-des-Breuleux, Courtelary, Cormoret, Villeret
Maire Renaud Baume
Code postal 2345
N° OFS 6743
Démographie
Gentilé Les Breulotiers, les Malliers[1]
Population 1 445 hab. (31 décembre 2013)
Densité 134 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 12′ 45″ N 7° 00′ 15″ E / 47.212501, 7.00417547° 12′ 45″ Nord 7° 00′ 15″ Est / 47.212501, 7.004175  
Altitude 1 038 m
Superficie 1 081 ha = 10,81 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Jura

Voir sur la carte administrative du Canton du Jura
City locator 14.svg
Les Breuleux

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Les Breuleux

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Les Breuleux
Liens
Site web www.breuleux.ch
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]
Les Breuleux
Une vue aérienne de la station serait la bienvenue.
Administration
Pays Suisse
Site web www.telebreuleux.ch
Géographie
Coordonnées 47° 12′ Nord 7° 00′ Est / 47.2, 7  
Massif Massif du Jura
Altitude 1 060 m
Altitude maximum 1 250 m
Altitude minimum 1 070 m
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 2
Téléskis 1
Fils neige 1
Débit (personnes/heure)
Pistes
Nombre de pistes 5
     Noires 1
     Rouges 1
     Bleues 1
     Vertes 2
Total des pistes 10 km km
Ski de fond
Total des pistes 39 km km

Les Breuleux est une commune suisse du canton du Jura, située dans le nord-est du massif du Jura, dans le district des Franches-Montagnes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village des Breuleux se trouve à 5 km à vol d’oiseau au sud de Saignelégier, à une altitude de 1 038 mètres.

Par sa population, c’est la troisième localité des Franches-Montagnes après Saignelégier et Le Noirmont.

Au sud, le territoire communal s’élève jusqu’à la Montagne du Droit, à une altitude de 1 113 mètres. Au nord se trouve le point culminant, à 1 185 mètres d’altitude, au lieu-dit Point de Vue.

Le hameau des Vacheries, situé à l’ouest du village, fait partie de la commune des Breuleux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village des Breuleux est mentionné pour la première fois en 1429, sous le nom de Les Bruilluit[1]. Le toponyme est passé par Les Brulluy en 1440, puis Bruleux en 1526 avant de prendre sa forme actuelle en 1534.

De 1793 à 1815, le village des Breuleux a appartenu à la France, dans le département du Mont-Terrible, puis dans celui du Haut-Rhin. À la suite d'une décision du Congrès de Vienne, en 1815, la commune a été attribuée au canton de Berne, comme toutes celles du district de Franches-Montagnes.

Le 12 juin 1926, un cyclone a causé d'importants dégâts, détruisant plusieurs maisons.

Familles originaires de la commune[4] : Baume, Beuret, Beurret, Boillat, Bonnemain, Bouverat, Clémence, Crevoiserat, Crevoisier, Donzé, Froidevaux, Huelin, Jeandupeux, Parret, Pelletier, Peltier, Petermann, Theurillat, Tamoul.

Population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1850 1900 1910 1930 1950 1960 1970 1980 1990
736 1 442 1 437 1 196 1 240 1 456 1 393 1 265 1 268
2000 2010 - - - - - - -
1 347 1 399 - - - - - - -


Économie[modifier | modifier le code]

Jadis village exclusivement agricole, Les Breuleux a accueilli l’industrie au XIXe siècle. L’agriculture se concentre aujourd’hui sur l’élevage et l’industrie laitière. Plusieurs entreprises horlogères sont implantées aux Breuleux, comme Valgine et Montres Cattin. On y trouve aussi des fabriques de boîtes de montres comme Donzé-Baume et Mica, ainsi qu’une parqueterie. Le village offre entre 876[5] places de travail dont 27 pour 100 sont occupées par des frontaliers (233[6] frontaliers).

Transports[modifier | modifier le code]

Manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Domaine skiable[modifier | modifier le code]

Une petite station de ski a été développée au lieu-dit Les Envers, à deux kilomètres du village. Le domaine, doté de cinq pistes, est particulièrement approprié pour les skieurs de niveau débutant. Et ce, malgré l'existence de signalisations de pistes noire et rouge - dans la réalité, plus faciles. Les pistes sont relativement larges, courtes et offrent un dénivelé total inférieur à 200 m. Le sommet du teleski principal est entouré d'un parc de plusieurs éoliennes, là où débouchent par ailleurs les pistes de ski nordique. Les premiers 200 mètres sont plats, ce qui impose de pousser sur les bâtons. Les Breuleux ne disposent pas d'enneigeurs. La station est donc, du fait de son altitude très basse, fortement tributaire des précipitations naturelles.

Sport[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Saint-Joseph

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Les Armoiries jurassiennes, Delémont, Les fils de Paul Boechat,‎ 1918
  2. « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance », sur Office fédéral de la Statistique.
  3. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  4. Pierre Henry, Les noms de famille jurassiens, Delémont, D+P S.A.,‎ 2005
  5. Portraits-regionaux-2013-communes.pdf
  6. www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/03/02/blank/data/05.html
  7. www.fetealagentianne.legtux.org : site internet
  8. « Blanche Aubry » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :