Les Aventures de Sherlock Holmes (série de jeux vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Aventures de Sherlock Holmes, ou Les Nouvelles aventures de Sherlock Holmes (à partir de 2011) est une série de jeux vidéo d'aventure développée par le studio Frogwares depuis 2002. Les jeux se déroulent dans l'univers du détective Sherlock Holmes au temps de l'Angleterre victorienne, restant ainsi fidèle aux aventures écrites par Arthur Conan Doyle. On retrouve dans cette série, outre Sherlock Holmes, le Docteur Watson ainsi que l'Inspecteur Lestrade et le Professeur Moriarty dans certains opus.

La série n'est pas une adaptation du recueil de nouvelles Les Aventures de Sherlock Holmes (1892) : le scénario de chaque jeu est inventé au sein de l'équipe de Frogwares. Des allusions au « canon holmésien » de Conan Doyle sont toutefois assez fréquentes.

Jeux de la série[modifier | modifier le code]

Jeux d'aventure de la série[modifier | modifier le code]

Jouable sur PC, la série a débuté en 2002 avec Sherlock Holmes : Le Mystère de la momie, un jeu en vision subjective (« à la première personne ») et 3D précalculée se déroulant en 1899 dans le manoir d'un archéologue décédé.

Le second jeu de la série, Sherlock Holmes : La Boucle d'argent, sorti en 2004, utilise cette fois-ci une vision cinéma (« à la troisième personne ») dans un gameplay point & click « traditionnel » du jeu d'aventure. L'intrigue se déroule ici en octobre 1897, et Holmes et Watson enquêtent sur le meurtre par balle de Sir Bromsby qui s'est déroulé sous leurs yeux lors d'une réception.

La Nuit des sacrifiés est le troisième jeu de la série, sorti en novembre 2006. C'est le premier jeu de la série réalisé en véritable 3D. Le jeu se déroule de nouveau en vision subjective, et les deux compagnons enquêtent cette fois-ci de septembre à décembre 1894 sur un trafic d'être humains très sombre lié au mythe de Cthulhu issu de la littérature de H. P. Lovecraft. Le jeu a été très apprécié des critiques, recevant notamment le prix de la « meilleure exploitation de licence 2007 » par GameSpot[1]. Le jeu a été connu une réédition « remasterisée » en 2008, comprenant notamment une nouvelle possibilité de perspective en vision cinéma (« à la troisième personne »).

Le quatrième jeu de la série, Sherlock Holmes contre Arsène Lupin, est sorti en octobre 2007. Arsène Lupin lance ici un défi à Sherlock Holmes : parvenir à l'arrêter avant qu'il ne vole cinq grands objets de valeur dans les plus célèbres musées londoniens. L'action se déroule du 14 au 19 juillet 1895. Tout comme pour La Nuit des Sacrifiés, le jeu se déroule en vision subjective, et une version remasterisée sortie en 2010 inclut une nouvelle perspective en vision cinéma.

En avril 2009 sort le cinquième opus de la série, Sherlock Holmes contre Jack l'Éventreur. Sherlock Holmes mène ici l'enquête sur l'affaire Jack l'Éventreur. Le jeu est particulièrement fidèle vis-à-vis de la véritable affaire : la timeline des meurtres est parfaitement respectée (de fin août à novembre 1888), de véritables articles de journaux sont traduits, les rapports de médecins légistes sont exacts, les détails de l'affaire sont traités avec minutie.

Frogwares a annoncé pour le printemps 2012 le prochain jeu de la série, Le Testament de Sherlock Holmes, qui se déroulera fictivement en 1898. Le nom de la série sera alors modifié et deviendra Les Nouvelles aventures de Sherlock Holmes.

Jeux casual[modifier | modifier le code]

En parallèle de ses jeux d'aventure, Frogwares développe depuis 2008 une série « Sherlock Holmes » composée de jeux casual. Ces jeux se caractérisent par un faible niveau de difficulté pour être accessibles à tous, et utilisent pour cela un recours massif aux systèmes d'aide. Ces jeux sont constitué d'un ensemble de puzzles, de jeux de logique et de séquences de recherches d'objets cachés, tandis que le scénario n'occupe pas une place fondamentale et peut même être considéré comme un prétexte pour créer un lien entre les différents mini-jeux.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]