Les Aventures d'Arsène Lupin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Aventures d'Arsène Lupin est un film français réalisé par Jacques Becker, sorti en 1957.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film raconte trois affaires dans lesquelles Arsène Lupin est impliqué.

La première séquence est celle du vol de deux tableaux lors d'une soirée donnée chez le président de Conseil de la République. Lupin s'y présente sous l'identité d'un diplomate italien et, à la faveur d'une panne de gaz provoquée par ses complices et de l'obscurité qui s'ensuit, dérobe un tableau de Léonard de Vinci et un autre de Botticelli. Il laisse sa carte sous un troisième tableau attribué à Michel-Ange, signalant au passage qu'il s'agit d'un faux. Au cours de cette soirée, il fait également la connaissance et séduit la ravissante aristocrate allemande Mina von Kraft.

Dans la deuxième séquence, Lupin, dissimulé sous les traits d'un riche viticulteur qui s'apprête à marier sa fille unique, vole un grand bijoutier parisien. Après une visite à la bijouterie, ne parvenant pas à choisir les bijoux qu'il souhaite offrir à sa fille, il invite les bijoutiers à se rendre à son hôtel pour qu'il se décide en compagnie de sa fille. Lorsque les bijoutiers arrivent, il les installe dans une des deux pièces de sa suite et examine les bijoux, qu'il place dans son secrétaire. Avec la complicité involontaire de la manucure de l'hôtel, il s'éclipse à cet instant dans la pièce d'à côté, non sans avoir refermé le secrétaire, et récupère les bijoux dans le secrétaire à travers une ouverture qu'il avait préalablement pratiquée dans le mur.

À la suite de cette affaire, la jeune fille perd son poste de manucure dans l'hôtel et est inquiétée par la police, avant d'être relâchée. Lupin intervient cependant pour la dédommager de 50 louis d'or et lui trouve une place chez un coiffeur réputé du Palais Royal. Il s'y rend le lendemain sous son identité publique, celle d'André Laroche, homme influent et célèbre à Paris, propriétaire de chevaux et ami de personnalités influentes. Il y est reconnu par la soubrette qui le dénonce à la police. L'affaire tourne cependant court quand le policier qui l'arrête se rend compte du personnage influent à qui il a affaire.

Pendant ce temps, Mina von Kraft, proche conseillère du Kaiser Guillaume, reconnaît Lupin sur une photo de lui publiée dans un journal allemand à la suite de la victoire d'un de ses chevaux de course. Le Kaiser informé de l'affaire et désireux de rencontrer Lupin, le fait enlever à Paris et le reçoit dans une de ses résidences d'été. Cet épisode permet à Lupin de faire étalage de sa science des chevaux et de profiter des charmes de la délicieuse Mina. Il apparaît cependant que l'objectif véritable du Kaiser en « invitant » Lupin était de tester la sécurité d'une cachette secrète dans laquelle il comptait dissimuler des documents extrêmement confidentiels et qu'il met Lupin au défi de découvrir. Lupin y parvient, mais choisir de ne pas révéler cette découverte au Kaiser. Il profite par contre de la situation pour dérober un million de marks dans son coffre-fort, avant de s'enfuir à cheval. Lorsque le Kaiser découvre le larcin, il se console en pensant que sa cachette secrète est restée inviolée.

Le film se clôt sur une scène se déroulant dans un restaurant parisien où l'on retrouve plusieurs personnages qui se trouvaient à la soirée du président du conseil, notamment Mina et un maharadjah exhibant sur son turban son plus beau diamant,... que Lupin, déguisé en serveur, va évidemment subtiliser, avant d'adresser un clin d'œil à Mina.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur la Toile[modifier | modifier le code]