Les Amours de Ragonde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Amours de Ragonde, sous-titrée La Veillée du village, est un opéra de Jean-Joseph Mouret. Le librettiste en est Philippe Néricault Destouches.

Il s’agit typiquement d’une œuvre comique par ses personnages, son langage parodiant le parler paysan, son histoire, mais aussi par un certain côté pastiche des grandes œuvres de Jean-Baptiste Lully.

Les personnages sont typés : Colin et Colette seront repris par Marivaux et Jean-Jacques Rousseau, et le personnage de Ragonde, vieille paysanne un peu revêche, est issu d’autres pièces plus anciennes.

La première représentation a lieu en décembre 1714 au château de Sceaux au cours de la treizième de 16 Grandes Nuits, organisées par la duchesse du Maine, Anne-Louise-Bénédicte de Bourbon-Condé. L’opéra ne fut plus joué du vivant du compositeur — décédé fou en 1738. La partition est redécouverte par Jean-Jacques Rousseau et Jean-Philippe Rameau quelques années plus tard : elle est remaniée et jouée devant Louis XV et Madame de Pompadour. C’est cette version de 1742 qui est parvenue jusqu’à nos jours, l’œuvre originale ayant été perdue.

L’exécution de l’œuvre demande environ une heure.

Les personnages[modifier | modifier le code]

  • Ragonde, vieille paysanne et sorcière ;
  • Colette, fille de cette dernière ;
  • Mathurine, voisine de l’héroïne ;
  • Lucas, amant de Colette ;
  • Colin, jeune paysan aimé par l’héroïne et soupirant de Colette ;
  • Thibault, magistrat.
  • Paysans et lutins