Les Évadés de la planète des singes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Évadés de la planète des singes

Titre original Escape from the Planet of the Apes
Réalisation Don Taylor
Scénario Paul Dehn
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
APJAC Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction
Sortie 1971
Durée 98 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Évadés de la planète des singes (Escape from the Planet of the Apes) est un film américain de science-fiction de Don Taylor, sorti en 1971. C'est le troisième volet de la saga inspirée par le roman La Planète des singes de Pierre Boulle.

Résumé[modifier | modifier le code]

Pour échapper à l'anéantissement de la Terre, le Docteur Milo, Zira et Cornélius s'échappent à bord de la navette spatiale du Capitaine Taylor. Ils se retrouvent alors sur Terre... en 1973 !

Peu de temps après leur arrivée, le Dr. Milo meurt dans un tragique accident, sous le regard de Zira et Cornélius. Leurs premiers jours sur la planète se passent bien et les humains les accueillent en leur faisant découvrir leur monde. Malheureusement, leur présence ne tarde pas à déranger. Le couple se trouve dans une situation d'autant plus critique que Zira est enceinte.

Cependant, ils bénéficient de l'aide de certaines personnes comme Armando, le propriétaire d'un cirque qui les cache quelques heures. Zira met au monde son bébé chimpanzé et décide avec son mari Cornélius de l'appeler Milo en hommage et souvenir de leur ami le Dr. Milo.

Finalement, ils sont tués comme de vulgaires criminels, et Zira parvient, dans un dernier effort, à jeter le bébé dans l'eau. Mais auparavant, celle-ci avait échangé leur bébé Milo avec celui d'un autre chimpanzé du cirque. Dans une cage du cirque, Milo est en train d'appeler sa maman, en prononçant clairement « maman »...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Producteur associé : Frank Capra Jr.
Drapeau des États-Unis États-Unis : 21 mai 1971
Drapeau de la France France : 18 août 1971

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Avant même la sortie du Secret de la planète des singes, première suite de La Planète des singes, la Fox a voulu rapidement produire un 3e film[2]. Comme le précédent se terminait par l'apocalypse nucléaire, Paul Dehn a l'idée d'utiliser le voyage dans le temps. Il relie alors le roman original de Pierre Boulle pour en reprendre le style satirique[2].

L'idée de singes dans le monde humain moderne, portant notamment des costumes-cravates, avait été envisagé par le scénariste Rod Serling pour le premier film. Mais elle avait été abandonnée, jugée peu crédible et trop comique[2].

Ce troisième s'intitulait au départ Secret of the Planet of the Apes[1]. À l'origine, une scène montrait l'arrivée des singes et leur installation dans le vaisseau spatial. Finalement, l'équipe a préféré les « cacher » jusqu'à ce qu'ils enlèvent leur casque au début du film.

En raison de l'histoire, le film ne nécessitait que 3 maquillages de singes et peu de décors à créer. L'histoire se déroulant à Los Angeles, les lieux réels allaient être utilisés[2]. Le budget du film dépasse ainsi les 2 millions alors que le premier film atteignait presque les 6 millions de dollars.

Don Taylor est choisi par le studio pour mettre en scène ce 3e film. Selon lui, le film était avant tout une histoire d'amour et il voulait se focaliser sur le lien affectif entre Zira et Cornelius[2].

Contrairement aux précédents films, les producteurs décidèrent d'avoir une fin ouverte, laissant la place à un 4e film[2].

Casting[modifier | modifier le code]

Absent du précédent film Le Secret de la planète des singes pour des raisons d'emploi du temps incompatible, Roddy McDowall retrouve le costume de Cornelius.

Natalie Trundy, qui incarne ici le Dr. Stephanie « Stevie » Branton, avait déjà tenu un rôle tout à fait différent dans Le Secret de la planète des singes. Elle incarnait Albina, une femme mutante parmi les adorateurs de la Bombe. Elle incarnera encore un troisième personnage différent dans La Conquête de la planète des singes et La Bataille de la planète des singes.

Le producteur Arthur P. Jacobs était un ancien publicitaire. Il a eu alors l'idée d'inviter l'influent journaliste-chroniqueur James Bacon pour lui offrir des petits caméos dans plusieurs films de la saga. Non crédité aux génériques, ce dernier incarne brièvement un singe dans le premier film, ainsi que dans Le Secret de la planète des singes, La Conquête de la planète des singes et La Bataille de la planète des singes. Il joue ici le Général Faulkner[3],[4].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a principalement lieu en Californie (notamment à San Clemente) mais plus particulièrement à Los Angeles (Downtown L.A., le port, le musée d'histoire naturelle du comté, Rodeo Drive, le Regent Beverly Wilshire Hotel, les Studios 20th Century Fox à Century City, ...)[5]. Quelques éléments ont été tournés à Grand Haven dans le Michigan[5].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pour un budget de seulement 2 millions, le film rapporte près de 20 millions de dollars de recettes mondiales[2], dont 12 348 905 aux États-Unis[6].

Commentaires[modifier | modifier le code]

Ce film est l'inverse du premier film dans lequel les humains débarquaient dans un monde de singes dominateurs et supérieurement équipés[2].

Par ailleurs, le scénariste Paul Dehn insère quelques allusions aux conflits raciaux qui avaient lieu aux États-Unis dans les années 1970[2]. Il accentuera cela dans le film suivant, La Conquête de la planète des singes.

Le film inclut notamment une référence à la religion chrétienne et le Massacre des Innocents : le Président des États-Unis compare l'obsession du Dr. Otto Hasslein (tuer le fils de Zira et Cornelius pour empêcher qu'il domine un jour l'espèce humaine) à celle de Hérode pour tuer Jésus[2]. Il dit notamment « Hérode a essayé et le Christ a survécu ! » De plus, leur fils - futur sauveur des singes - nait dans un cirque, parmi d'autres animaux et sur de la paille[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Dates de sortie - Internet Movie Database
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Les secrets du film (The secred behind escape) - Bonus Disque Blu-ray Les Évadés de la planète des singes - 20th Century Fox Home Entertainment
  3. Concevoir une suite (From alpha to omega: building a sequel) - Bonus Blu-ray Le Secret de la planète des singes - 20th Century Fox Home Entertainment
  4. Filmographie en tant qu'acteur de James Bacon - Internet Movie Database
  5. a et b Lieux de tournage - Internet Movie Database
  6. (en) Box-office US - Box Office Mojo