Leroy Smart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smart (homonymie).

Surnommé The Don, Leroy Smart est une figure centrale de la scène musicale jamaïcaine, né à Kingston (Jamaïque) en 1952.

Biographie[modifier | modifier le code]

Considéré comme un précurseur du Dancehall, à l'aube des années 1980, il apparaît comme un badman gentleman, mélange de rude boy élevé à la rude et de lover à la classe imparable. En cela, son style rappelle celui de Gregory Isaacs ou de Cornell Campbell. Orphelin à deux ans, formé à l'Alpha Boys Catholic School de Kingston (aux côtés de Leroy "Horsemouth" Wallace, Don Drummond et Johnny "Dizzy" Moore pour ne citer qu'eux), Leroy Smart suit l'apprentissage de Lennie Hibbert. À l'Alpha School, il apprend le chant, la batterie et la danse.

Son premier single, It Pains Me, sort en 1969. Il se fait connaître peu après avec Shame & Pride (originalement appelé Pride & Ambition) en 1970, fruit de la collaboration avec le producteur Gussie Clarke et signe son premier hit en 1973 avec Mother Liza. Il entame alors une longue et prolifique collaboration avec Bunny Lee avant de devenir lui-même producteur, en 1978. Auteur de 35 albums, il connut le succès à de multiples reprises, par exemple avec son tube Ballistic Affair.

Toujours actif, en studio comme sur scène, il reçoit régulièrement l'hommage de ses pairs et de ses fans, comme en témoigne les rééditions de ses œuvres. Le label Makasound vient notamment de ressortir un de ses plus beaux albums, Dread hot in Africa, inédit de 1977.

Liens externes[modifier | modifier le code]