Leroy P. Walker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Walker.
LeRoy Pope Walker
Image illustrative de l'article Leroy P. Walker
Fonctions
1er secrétaire à la guerre des états confédérés
25 février 186116 septembre 1861
Prédécesseur aucun
Successeur Judah P. Benjamin
Membre de la chambre des représentants de l'Alabama
Biographie
Date de naissance 7 février 1817
Lieu de naissance Huntsville, Territoire du Mississippi (aujourd'hui Alabama)
Date de décès 23 août 1884
Lieu de décès Huntsville, Alabama
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Parti politique parti démocrate
Profession Avocat

LeRoy Pope Walker (7 février 181723 août 1884) était un avocat et un homme politique américain qui fut membre de la chambre des représentants de l'Alabama puis, en 1861, le premier secrétaire à la guerre des états confédérés d'Amérique dans le cabinet de Jefferson Davis. Il donna notamment l'ordre de tirer sur Fort Sumter. Il fut également général de l'armée des états confédérés.

LeRoy Walker est né à Huntsville (Alabama). Petit-fils de LeRoy Pope, il est le fils de John Williams Walker et de Matilda Pope.

Admis au barreau en 1838, général de la milice de l'Alabama, il est élu en 1843 à la chambre des représentants de l'Alabama. Après avoir représenté le comté de Lawrence, il représente à partir de 1847 celui de Lauderdale et devint speaker de la chambre.

Il se marie en 1850 avec Eliza Dickson Pickett et est élu la même année comme juge du 4e circuit. En 1853, il démissionne et retourne à la chambre pour un mandat.

En 1860, il est délégué aux conventions de Charleston et de Baltimore. En mars 1861, Walker fut commissionné par l'Alabama lors de la convention sur la sécession du Tennessee. Secrétaire à la guerre dans le cabinet de Jefferson Davis, il organise l'armée confédérée mais démissionne en septembre 1861 pour des raisons de santé. Il devient alors général dans l'armée confédérée, affecté à Mobile et à Montgomery mais doit démissionner en mars 1862.

Après la Guerre de Sécession, il reprend ses activités juridiques, obtenant notamment l'acquittement de Frank James, et demeure politiquement actif, étant même délégué de l'Alabama à la convention nationale démocrate de 1876.

Références[modifier | modifier le code]