Leopoldsberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leopoldsberg
Le Leopoldsberg
Le Leopoldsberg
Géographie
Altitude 425 m
Massif Wienerwald
Coordonnées 48° 16′ 44″ N 16° 20′ 43″ E / 48.27889, 16.3452848° 16′ 44″ Nord 16° 20′ 43″ Est / 48.27889, 16.34528  
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Land et ville à statut Vienne
Arrondissement Döbling

Géolocalisation sur la carte : Vienne

(Voir situation sur carte : Vienne)
Leopoldsberg

Géolocalisation sur la carte : Autriche

(Voir situation sur carte : Autriche)
Leopoldsberg

Le Leopoldsberg est une montagne située au XIXe arrondissement de Vienne, Döbling, en Autriche. Sa partie principale culmine à 425 mètres. Jusqu'en 1693, le Leopoldsberg est appelé Kahlenberg.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Leopoldsberg est un prolongement des Alpes au nord-est et fait partie des flyschs d'un point de vue géologique. La « montagne de Léopold » qui se trouve au Wienerwald est également appréciée pour la vue que l'on a depuis le sommet sur les alentours.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des premières traces d'habitation datent de la civilisation des champs d'urnes (1300-1200 av. J.-C.). Au IIe siècle av. J.-C., les Celtes s'établissent au Leopoldsberg.

Dans les sources écrites, la montagne apparaît sous le nom de Chalwenberge pour une première fois entre 1130 et 1136. Cette « montagne chauve » doit son nom, soit à ses pentes arides du côté du Danube, soit à son sommet déboisé pour la construction d'une forteresse. En effet, un oppidum y existe déjà du temps des Romains, au XIIe siècle, Léopold III y fait construire une forteresse qui sert à défendre le pays des Magyars. Léopold lui-même meurt dans sa forteresse en 1136.

Dès 1304, la pente nord est utilisée pour la culture de la vigne. La forteresse au sommet change souvent de propriétaire dans les siècles suivants. Entre 1253 et 1258 elle appartient à Ottokar II Přemysl, en 1287/1288, Albert Ier s'y cache devant les rébelles viennois et fait agrandir la forteresse à plusieurs reprises. En 1484, Matthias Corvinus conquiért la forteresse qui tombe aux mains des Habsbourg en 1498. En 1529, la forteresse est mise à feu avant l'arrivée des Turcs.

L'empereur Léopold Ier fait donation de la « chapelle de Léopold » en restant fidèle à son serment dans la cas d'une disparition de la peste en 1679 qui est cependant détruite par les Turcs en 1683 lors de la bataille de Vienne. Après la victoire contre les Turcs, la chapelle est reconstruite est dédiée à saint Léopold en 1693, d'où le nom de « Leopoldsberg ». Le Sauberg à côté est rebâptisé Kahlenberg.

Sous Joseph II, la chapelle est profanée et de nouveau consacré par le monastère de Klosterneuburg en 1798. Un château construit en 1718 est détruit dans un incendie en 1891.

L'église

Depuis 1935, la Wiener Höhenstrasse relie le Leopoldsberg au Kahlenberg. La ligne de bus 38A permet de s'y rendre depuis Heiligenstadt.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Leopoldsberg » (voir la liste des auteurs)
  • (de) Karl Kothbauer, Döbling und seine Ried und Flurnamen., Vienne, 2001.
  • (de) Otto H. Urban, « Der Leopoldsberg - Archäologische Forschungen auf dem Wiener Hausberg » in Wiener Archäologische Studien 2, Vienne, 1999 (ISBN 3-9500492-5-8)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sites internet[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :