Leopold et Loeb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Loeb.
Nathan Leopold et Richard Loeb

Nathan Leopold (1904-1971) et Richard Loeb (1905-1936), tous deux originaires de Chicago, étaient deux riches étudiants en droit, arrêtés et condamnés à l'âge de 19 et 18 ans pour l'enlèvement et le meurtre (le 21 mai 1924) de Bobby Franks, un jeune garçon de 14 ans.

Les faits[modifier | modifier le code]

Chicago, 1924. Leopold et Loeb ont passé plusieurs mois à préparer leur crime, cherchant un moyen fiable pour réclamer une rançon sans risque. Le 21 mai 1924, ils passent à l'action, enlèvent Bobby Franks, un voisin de Loeb et l'assassinent froidement. Ils versent de l'acide chlorhydrique sur le corps pour en rendre l'identification plus difficile, et vont ensuite tranquillement manger un hot dog. Après leur repas, ils vont cacher le corps. Ils rentrent chez eux et appellent la mère de la victime pour lui dire que son fils a été kidnappé, puis envoient la demande de rançon. Ils passent la soirée à jouer aux cartes. Mais avant que la famille n'ait le temps de payer la rançon, le corps est découvert ; dès qu'ils l'apprennent ils détruisent la machine à écrire qui a servi à la demande de rançon. Cependant, une paire de lunettes trouvée à proximité du lieu du crime va permettre de les retrouver.

Motivation[modifier | modifier le code]

Cette affaire est particulière car en fait la seule motivation de Leopold et Loeb était de tenter de prouver leur supériorité et d'essayer de commettre un crime parfait. La froideur de leurs intentions marque l'opinion publique et fait de ce procès un des grands procès du siècle. Le brillant avocat Clarence Darrow assure leur défense et leur évite la chaise électrique grâce à sa plaidoirie fondée sur le déterminisme. Leopold et Loeb sont condamnés à la prison à perpétuité pour meurtre plus 99 ans pour enlèvement (10 septembre 1924).

Influence[modifier | modifier le code]

Cette affaire a eu un grand retentissement à l'époque et a influencé, plus ou moins directement, de nombreux films, à l'instar du fidèle Compulsion (Le Génie du Mal) de 1959 par Richard Fleischer, des pièces de théâtre, comme Rope's End (1929) de Patrick Hamilton qui fera l'objet d'une adaptation cinématographique par Alfred Hitchcock en 1948 avec Rope (La Corde), et diverses oeuvres de fiction. Un roman, Crime, a été écrit par Meyer Levin trente ans après les faits. Meyer Levin (1905-1981) étudiait dans la même université que les deux garçons et suivait l'affaire en tant que journaliste.