Leopold König

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leopold König
Image illustrative de l'article Leopold König
Leopold König (à gauche) sur le podium du Tour de l'Ain 2011
Informations
Nom König
Prénom Leopold
Date de naissance 15 novembre 1987 (26 ans)
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Équipe actuelle NetApp-Endura
Spécialité grimpeur
Équipe professionnelle
2006-2010
2011-2012
2013-2014
2015-
PSK Whirlpool
NetApp
NetApp-Endura
Sky
Principales victoires
1 étape de grands tours
Tour d'Espagne (1 étape)

Leopold König, né le 15 novembre 1987 à Moravská Třebová, est un coureur cycliste tchèque, membre de l'équipe NetApp-Endura.

Biographie[modifier | modifier le code]

Leopold König participe en 2004 aux championnat du monde sur route junior à Vérone en Italie. Il s'y classe 36e de la course en ligne, remportée par son coéquipier de l'équipe de République tchèque Roman Kreuziger[1].

Il devient coureur professionnel en 2006 dans l'équipe PSK Whirlpool, dont il reste membre jusqu'en 2010. Il participe aux championnat du monde de 2006 à Salzbourg, en Autriche, cette fois avec l'équipe nationale des moins de 23 ans. Il prend la 39e place de la course en ligne de cette catégorie[2]. Il y prend part à nouveau en 2009 à Mendrisio en Suisse, et se classe 38e. En 2010, il remporte le Tour de Haute-Autriche et le Czech Cycling Tour, et termine troisième du championnat de République tchèque du contre-la-montre. En fin de saison, il dispute la course en ligne des championnats du monde entre Melbourne et Geelong en Australie, dont il prend la 87e place.

En 2011, Leopold König est recruté par l'équipe continentale professionnelle allemande NetApp.

Il signe un excellent résultat au montagneux Tour d'Autriche 2011 qui est classé 2.HC, où il termine sur la deuxième marche du podium derrière le gagnant Fredrik Kessiakoff (Astana)[3].

En 2013, Leopold König participe à son premier grand tour, le Tour d'Espagne, sous les couleurs de la NetApp-Endura. Offensif à l'occasion de la deuxième étape, dont il prend la quatrième place, il remporte ensuite la huitième étape. En attaquant à quelques kilomètres du sommet, il rattrape et dépose Igor Antón dans les 50 derniers mètres et résiste au retour de Daniel Moreno. C'est sa première grande victoire au niveau World Tour. À Madrid, au terme de trois semaines de courses, König conclut le Tour d'Espagne à la neuvième place[4]. Au tour de Californie, il remporte une superbe étape au sommet du Mont-Diablo.

La saison suivante, il participe pour la première fois au Tour de France. Chef de file de sa formation, il vise une place dans les quinze premiers du classement général[4]. Il termine septième après avoir dépassé les Néerlandais Laurens ten Dam et Bauke Mollema lors du contre-la-montre entre Bergerac et Périgueux la veille de l'arrivée à Paris.

Il signe un contrat avec la Sky alors qu'il était courtisé par plusieurs équipes World Tour.

Style[modifier | modifier le code]

Leopold König lors du contre-la-montre du Tour de France 2014

König est classé comme un grimpeur[4]. Il peut aussi tenir tête aux meilleurs en contre-la-montre. Son point fort est l'endurance, dans les cols, il se met en tête de son groupe et impose son propre rythme.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour de France[modifier | modifier le code]

1 participation

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Kreuziger cruises to Verona Victory », sur cyclingnews.com,‎ 2 octobre 2004 (consulté le 29 juin 2011)
  2. (en) « A dream comes true for Cornu », sur cyclingnews.com,‎ 20 septembre 2006 (consulté le 29 juin 2011)
  3. « Tour d'Autriche », sur lequipe.fr (consulté le 14 septembre 2012)
  4. a, b et c Gwenn Lucas, « Tour de France #101: Leopold König, profil de grimpeur, vise le top 15 », sur lesoir.be,‎ 7 juillet 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :