Leopold Joseph von Daun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leopold Joseph von Daun
Comte (Graf) Daun
Leopold Joseph von Daun
Leopold Joseph von Daun

Naissance
à Vienne
Décès (à 60 ans)
Origine Autrichien
Allégeance Saint-Empire romain germanique Saint-Empire
Grade Feld-marechal
Années de service 17181763
Conflits Guerre de Succession de Pologne
Quatrième guerre austro-turque
Guerre de Succession d'Autriche
Guerre de Sept Ans
Distinctions Chevalier de la Toison d'or
Grand-croix de l'Ordre militaire de Marie-Thérèse

Leopold Joseph Graf Daun ou Dhaun, comte von Daun, prince de Thiano, né à Vienne le et mort le , est un militaire autrichien du XVIIIe siècle. Il commande la guerre de Succession d'Autriche et la guerre de Sept Ans et termine sa carrière avec le grade de feld-maréchal d'Autriche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père et son grand-père étant eux-mêmes des généraux, Leopold Joseph von Daun se dirige tout naturellement vers une carrière militaire. Il commence à servir dans le régiment de son père en Sicile en 1718. Il avait atteint le grade de colonel quand éclate la guerre de Succession de Pologne, en 1734, au cours de laquelle il participe à ses premiers combats en Italie et sur le Rhin. Il combat ensuite durant la quatrième guerre austro-turque (1737-1739), au cours de laquelle il est promu au rang de major-général.

Durant la guerre de Succession d'Autriche (1740-1748), Daun mène l'avant-garde de l'armée de Ludwig Andreas Graf Khevenhüller durant la campagne victorieuse de celui-ci sur le Danube en 1743. Ses supérieurs lui confièrent des commandements importants et il atteint le grade de lieutenant-général en 1745 après avoir participé aux batailles de Hohenfriedberg et Soor. Il prend également part à la bataille de Lauffeld et, après la guerre, l'impératrice Marie-Thérèse le fait chevalier de l'Ordre de la Toison d'or. Il s'emploie à réorganiser l'armée autrichienne entre la guerre de Succession d'Autriche et la guerre de Sept Ans et est élevé au rang de feld-maréchal en 1754.

En 1757, il est mis à la tête de l'armée chargée de secourir Prague et, le 18 juin, inflige à Frédéric II de Prusse une sévère défaite lors de la bataille de Kolin. En l'honneur de cette victoire, l'impératrice créé l'Ordre militaire de Marie-Thérèse et Daun reçoit la première Grand-Croix de cet ordre. Sous les ordres du prince Charles-Alexandre de Lorraine, il prend part à la victoire de Breslau, mais aussi à la défaite de Leuthen et il remplace le prince à la tête de l'armée suite à cette bataille. En 1758, Daun commence une guerre de manœuvres prudentes et, le 14 octobre, réussit à surprendre Frédéric II à la bataille de Hochkirch, lui infligeant une nouvelle défaite. Il poursuit la même tactique l'année suivante, encercle et force à se rendre une armée prussienne à Maxen le . Mais ses temporisations lui font manquer les opportunités d'exploiter ces victoires et il est défait lors de la bataille de Torgau le , au cours de laquelle il est blessé. À la fin de la guerre, il se consacre à nouveau à réorganiser l'armée et, à sa mort, Marie-Thérèse d'Autriche ordonne que l'on érige un monument à sa mémoire avec une inscription le décrivant comme « sauveur de ses États ».

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :