Leonello Spada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spada (homonymie).
Joseph et la Femme de Putiphar, Palais des beaux-arts, Lille.

Leonello Spada ou Lionello Spada (Bologne, 1576 - Parme, 17 mai 1622) est un peintre et un graveur italien baroque de l'école bolonaise, l'un des disciples du Caravage et pour cette raison parfois surnommé Scimmia del Caravaggio (le singe[1] de Caravage).

Biographie[modifier | modifier le code]

Leonello Spada est d'abord l'apprenti de Cesare Baglioni et dans les années 1600, il est actif avec Girolamo Curti, comme membre d'une équipe de peintres spécialisés en quadratura à Bologne.

Il fréquente l'académie bolonaise des Incamminati des Carrache et collabore aux décorations des obsèques d'Agostino Carracci en 1603 et son style sera très influencé par celui de Lodovico Carracci.

Avec Francesco Brizio qui l'assiste et Lucio Massari, ils collaborent pour les cycles épiques d'Histoires romaines de Torquato Tasso des loggias du palais Bentivogli.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Vierge et les saints Dominique et François intercédant auprès du Christ (1604), retable, sa plus ancienne œuvre connue
  • Abramo e Melchisedech (1605), initialement à l'église Santo Antonio Abate in Montalto, conservée à la pinacothèque de Bologne
  • Saint Jérôme, Galerie Nationale d'Art Antique, Rome[2]
  • La Décollation de saint Christophe, église Notre-Dame, Épernay
  • Lamentation sur le Christ mort (vers 1614), huile sur toile, 120,5 × 158 cm, Montpellier, musée Fabre
  • Le Christ couronné d'épines (vers 1614-1616), musée Condé, Chantilly
  • La Buona Ventura, Galleria Estense, Modène
  • Salomè riceve la testa del Battista, Palazzo Spalletti-Trivelli, Reggio Emilia
  • La Pesca miracolosa, Ospedale di San Procolo
  • Joseph et la Femme de Putiphar (vers 1615-1620), huile sur toile, 194 × 144 cm, Palais des beaux-arts, Lille
  • La Fuite de Troie, Château de Bonnemare Radepont
  • Au musée du Louvre, Paris :
    • Énée, Ascagne, Anchise, qui reçoit les Pénates des mains de Créuse (1615)[3]
    • Le Retour de l'enfant prodigue
    • Le Concert (vers 1615)
    • Nombreux dessins au département des arts graphiques

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Singe au sens d'imitateur habile.
  2. sur le site hieronymus
  3. sur le site insecula

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :