Leonard Liggio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Leonard Liggio es un historien américain né le 5 juillet 1933 et mort le 14 octobre 2014[1]. Il fut président de la Société du Mont Pèlerin, puis vice-président exécutif de l'Atlas Economic Research Foundation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Liggio a d'abord fait des études en histoire, sciences politiques et philosophie au College of Arts and Sciences de Georgetown University.

Il a ensuite fait une année de droit à la Columbia University School of Law.

Puis il a poursuivi son deuxième cycle en histoire des relations internationales à la Graduate School of Arts and Sciences de Fordham University, y étudiant aussi l'Europe centrale et orientale, la France contemporaine, l'histoire diplomatique des États-Unis, et l'histoire économique et politique du Moyen Âge.

Activités[modifier | modifier le code]

Liggio, qui a fait son doctorat à Paris, est un spécialiste du libéralisme français au XIX° siècle (Frédéric Bastiat, Yves Guyot, Gustave de Molinari). Il a aussi joué un grand rôle dans l'organisation internationale du mouvement libéral contemporain. Il est également professeur chargé de recherche à la George Mason University. Il enseigne comme professeur invité dans diverses facultés de droit :

L'Université Francisco Marroquin fondée par Manuel Ayau à Guatemala ;
L'Université Aix-Marseille III ;
L'Academia Istropolitana de Bratislava ;
L'Institute for Political and Economic Studies de Georgetown University.

À l'Atlas Economic Research Foundation, Liggio est executive director du John Templeton Foundation Freedom Project ; de 1998 à 2003, il y dirige aussi l' International Freedom Project.

En 1958, Liggio avait assisté à la première réunion de la Société du Mont-Pèlerin organisée aux États-Unis, à l'Université de Princeton.

En 1994, il est devenu membre du Conseil de programmation pour la réunion de 1994 à Cannes.

En 1996, il est entré à son Conseil d'Administration (Board of Directors), pour devenir son trésorier de 1996 à 2000 et membre du Conseil de Planification pour la réunion de 1998 à Washington.

De 2000 à 2002, est vice-président de la Société du Mont-Pèlerin et président du Conseil de programmation pour la réunion de 2002 à Londres.

De 2002 à 2004, il a présidé la société du mont-Pèlerin.

Depuis 2004 et jusqu'en 2006, il en est enior vice-président senior.

Liggio est maintenant Distinguished Senior Scholar à l'Institute for Humane Studies, dont il avait été le président de 1980 à 1989.

De 1979 à 1978, il y avait occupé le poste de vice-président exécurif.

De 1974 à 1977, il y avait été directeur des programmes en histoire et théorie sociale.

En outre, entre 1980 et 1994, il avait présidé la Humane Studies Foundation, avant de devenir vice-président de 1994 à 1998.

Depuis 1994, le Professeur Liggio est membre du Conseil d'Administration du Competitive Enterprise Institute et depuis 1999 de l'Institute for Economic Studies-Europe à Aix-en-Provence.

De 1988 à 1998, il avait fait partie de celui de la Philadelphia Society, association qu'il a présidée en 1992-1993 et en 1994-1995.

De 1990 à 1999, il avait aussi appartenu à celui de l'Acton Institute for the Study of Religion and Liberty et de 1989 à 1999 à celui de l'Institute for Humane Studies-Europe à Paris.

En plus du Conseil Scientifique de l'Institut Turgot, Liggio est membre des Conseils des instituts libéraux suivants :

The Social Affairs Unit à Londres (depuis 1994) ;
Istituto Acton à Rome.
Toqueville Institute à Paris
Hayek Institut à Vienne
Institut Constant de Rebecque à Lausanne (Suisse)

Postes précédemment occupés[modifier | modifier le code]

  • 1990-1999 : Président de l'Advisory Council, The Salvatori Center for Academic Leadership ;
  • 1981-1984 : Membre de l'Advisory Council for Public Diplomacy, U. S. Information Agency ;
  • 1974-1977 : Directeur au Center for Cultural Diversity, City University of New York ;
  • 1975-1977 : American Studies Department, State University of New York / Old Westbury ;
  • 1968-1975 : History Department, City College of New York ;
  • 1965-1968 : Research Fellow, Foundation for Foreign Affairs, Chicago ,
  • 1963-1965 : Consultant auprès du Vice-Président pour l'enseignement à la Eli Lilly Endowment, Indianapolis ;
  • 1961-1963 : Analyste, William Volker Fund, Burlingame (Californie) ;
  • 1960-1961 : History Department, Iona College, New Rochelle (New York).

Publications[modifier | modifier le code]

Depuis 1981, Liggio est membre du Comité éditorial au Cato Journal ; depuis 1995, à l'American Journal of Jurisprudence de la Notre Dame Law School; et depuis 2000, à Markets & Morality.

De 1977 à 1983, il avait été rédacteur en chef de Literature of Liberty.

Liggio a fait partie du cercle des amis de Murray Rothbard dès les années 1950, jouant un rôle important dans le développement des idées libérales contemporaines aux États-Unis. En 1965, avec Rothbard et George Resch, il avait créé Left and Right : A Journal of Libertarian Thought, publication qui soulignait

« des liens philosophiques communs qui unissent l'anarchisme et l'isolationnisme de la Vieille droite [américaine], et l'anarchisme pacifiste instinctif qui caractérisait la Nouvelle gauche au milieu des années 1960 ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]