Leon Eisenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leon Eisenberg en 2002

Leon Eisenberg (8 août 1922 - 15 septembre 2009[1]) est un pédopsychiatre américain et un psychiatre social[2], ainsi qu'un formateur médical « qui a transformé la psychiatrie pédiatrique en préconisant la recherche sur le développement des problèmes[trad 1],[3],[4]. » Il a proposé plusieurs « premières » en médecine et en psychiatrie. Il s'est illustré en pédopsychiatrie, en autisme (en s'impliquant dans des controverses), en essais cliniques aléatoires, en médecine sociale, en santé globale, en discrimination positive[5] et en psychiatrie fondée sur les faits.

Il a quitté le Department of Child and adolescent psychiatry du Johns Hopkins Hospital en 1967, où il était directeur du département depuis le départ de Leo Kanner en 1959[6]. Après son départ du Harvard Medical School en 1988, il a occupé le poste de professeur émérite en médecine sociale et en psychiatrie au Department of Global Health and Social Medicine du Harvard Medical School à Boston. Il y donnait des cours, rédigeait et supervisait des étudiants[7],[8]. Il a occupé ce poste jusqu'à quelques mois avant son décès en 2009.

Il a obtenu son baccalauréat et son diplôme de médecine de l'Université de Pennsylvanie. Alors qu'il suivait sa formation en psychiatrie dans deux institutions, le Johns Hopkins Hospital à Baltimore et le Massachusetts General Hospital à Boston, il y était Chief of Psychiatry pour les deux institutions.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Citations originales[modifier | modifier le code]

  1. (en) « transformed child psychiatry by advocating research into developmental problems »

Références[modifier | modifier le code]