Lentinellus cochleatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lentin en colimaçon)
Aller à : navigation, rechercher

Lentinellus cochleatus, de son nom vernaculaire, le lentin en colimaçon est un champignon basidiomycète comestible, de la famille des Auriscalpiaceae.

Nom binominal accepté[modifier | modifier le code]

Lentinellus cochleatus (Pers.) P. Karst. 1879[1]

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Agaricus cochleatus Pers. 1793 (synonyme)
  • Agaricus cochleatus Secr. 1833 (synonyme)
  • Agaricus cochleatus var. cochleatus Pers. 1793 (synonyme)
  • Agaricus cochleatus var. cornucopioides (Bolton) Pers. 1801 (synonyme)
  • Agaricus confluens Sowerby 1798 (synonyme)
  • Agaricus cornucopioides Bolton 1788 (synonyme)
  • Clavicorona dryophila Maas Geest. 1975 (synonyme)
  • Clitocybe cochleata (Pers. ex Hoffm.) P. Kumm. 1871 (synonyme)
  • Lentinellus cochleatus var. inolens (Konrad & Maubl.) M. Holden 1968 (synonyme)
  • Lentinellus cochleatus var. inolens Konrad & Maubl. 1926 (synonyme)
  • Lentinellus cornucopioides (Bolton) Murrill 1915 (synonyme)
  • Lentinellus marcelianus P.-A. Moreau & P. Roux 1999 (synonyme)
  • Lentinus cochleatus (Pers.) Fr. 1825 (synonyme)
  • Lentinus cornucopioides (Bolton) J. Schröt. 1889 (synonyme)
  • Lentinus cornucopioides (Bolton) Klotzsch 1835 (synonyme)
  • Lentinus friabilis Fr. 1836 (synonyme)
  • Lentinus umbellatus (synonyme)
  • Merulius cornucopioides (Bolton) With. 1796 (synonyme)
  • Omphalia cochleata (Pers.) Gray 1821 (synonyme)
  • Omphalia cochleata var. cornucopioides (Bolton) Gray 1821 (synonyme)
  • Omphalia cochleata cornucopioides (Bolton) Gray 1821 (synonyme)
  • Pocillaria cochleata (Pers.) Kuntze 1891 (synonyme)
  • Pocillaria friabilis (Fr.) Kuntze 1891 (synonyme)

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Comme beaucoup d'autres espèces, ce champignon a connu une taxonomie très changeante (pas moins d'une vingtaine de binômes recensés, dans 8 genres différents) pour se retrouver aujourd'hui classifié très loin des lentins du genre *''Lentinus. Alors que ces derniers sont passés des Agaricales aux Polyporales, des parentés ont été découvertes entre le lentin en colimaçon et les russules, aussi le genre Lentinellus fait aujourd'hui partie des Russulales.

Description[modifier | modifier le code]

Planche de 1797 du taxon primitif Lentinus cochleatus

Hyménophore : chapeau de 3 à 7 cm, très irrégulier, pruineux, cornucopié, en coquille puis se fendant dans sa longueur et s'enroulant en cornet, d'où le nom de l'espèce[2].

Cuticule : brun-roux,

Chair : mince, blanc-roux

Marge : mince, lobée et dentelée.

Lames : blanchâtres puis rose carné, inégales, très décurrentes, à l'arête dentelée

sporée : blanche.

Stipe : pied de couleur brune, sinueux et nervuré, s'évasant de bas en haut. Les pieds sont souvent soudés entre eux par la base, cespiteux.

Odeur et saveur : anis.

Écologie[modifier | modifier le code]

Le lentin en colimaçon vient d'août à novembre dans les régions tempérées, en touffes denses au pied des feuillus dépérissants ou morts, notamment des hêtres, mais aussi parfois au voisinage de conifères.

Comestibilité[modifier | modifier le code]

C'est un champignon comestible, en mélange et en quantité limitée, du fait de son fort goût d'anis.

Espèces proches et confusions possibles[modifier | modifier le code]

Les seules espèces proches sont d'autres Lentinellus. Lentinellus cochleatus possède également une variété inolens, c'est-à-dire inodore, mais en règle générale son profil bien particulier et sa forte odeur d'anis rendent toute confusion impossible.

Sources et références externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. P.A. Karsten: 1879, in: Bidr. Känn. Finl. Nat. Folk 32:247
  2. latin cochleatus, de cochlea, "escargot", limaçon".

Sur les autres projets Wikimedia :