Lennon (Finistère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lennon.
Lennon
Mairie poste
Mairie poste
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Châteaulin
Canton Pleyben
Intercommunalité Communauté de communes de la Région de Pleyben
Maire
Mandat
Jean-Luc Vigouroux
2014-2020
Code postal 29190
Code commune 29123
Démographie
Gentilé Lennonais, Lennonaise
Population
municipale
806 hab. (2011)
Densité 35 hab./km2
Population
aire urbaine
6 685 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 11′ 30″ N 3° 53′ 52″ O / 48.1917, -3.8978 ()48° 11′ 30″ Nord 3° 53′ 52″ Ouest / 48.1917, -3.8978 ()  
Altitude Min. 27 m – Max. 151 m
Superficie 22,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Lennon

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Lennon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lennon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lennon

Lennon [lɛnɔ̃] est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Une stèle gauloise en grès, datant de l'Âge du fer, a été trouvée à Kergonniou et représente une divinité à deux têtes adossées, peut-être symbolisant la vie et la mort. Elle se trouve au "Musée départemental breton" de Quimper

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

L'« auberge rouge » de Ty-Men[modifier | modifier le code]

En 1938 a lieu aux assises du Finistère à Quimper le procès dit de l'« auberge rouge » qui défraya la chronique en son temps : à la suite de la découverte de deux corps, l'un, celui de Jean-Louis Goïc, ouvrier agricole demeurant à Kerisit en Pleyben, le 14 août 1936 dans le canal de Nantes à Brest à 500 m en amont de l'écluse de Rosvéguen en Lennon, l'autre celui d'un inconnu semblant d'origine asiatique et surnommé le « marchand chinois » car il était marchand ambulant. Trois hommes dont deux originaires de Lennon (le troisième de Châteauneuf-du-Faou) sont accusés de ces meurtres. Selon une version, ces crimes auraient eu lieu dans l'auberge de Ty-men en pleyben , d'où le nom donné à l'affaire. La rumeur publique attribua aux accusés d'autres disparitions survenues dans la région dans la quinzaine d'années précédentes[1]. Les deux accusés principaux furent condamnés aux travaux forcés l'un Joseph-Marie Créteau à perpétuité, l'autre Jean Cadiou à vingt ans et le troisième Jérôme Maudire à 5 ans de réclusion[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Jean-Luc Vigouroux    
Les données manquantes sont à compléter.

Lennon a fait partie dès 1790 du Finistère, du district de Châteaulin devenu arrondissement en 1801 et du canton de Pleiben devenu Pleyben en 1801.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 204 1 307 1 147 1 219 1 229 1 354 1 395 1 508 1 502
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 450 1 456 1 512 1 568 1 667 1 655 1 723 1 759 1 816
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 841 1 763 1 756 1 560 1 427 1 418 1 354 1 383 1 087
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
1 042 922 770 652 646 645 738 751 806
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de la Sainte-Trinité : construite entre le XVIe et le XVIIIe siècle, elle fut reconstruite en 1862.
  • Chapelle Saint-Maudez : construite au XVIe siècle et restaurée plusieurs fois. Inscrite sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1952.
  • Chapelle Saint-Nicolas : construite au XVIe siècle et restaurée en 1968.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Journal L'Humanité, n° 14275, 18 janvier 1938, Gallica
  2. Journal L'Humanité, n°14278, 21 janvier 1938, Gallica
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]