Lemkos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lemko)
Aller à : navigation, rechercher

Lemkos
Лемки

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Lemkos en costumes traditionnels

Populations significatives par région
Autres
Langues

lemkovien, polonais, ukrainien

Religions

Catholicisme

Ethnies liées

Ukrainiens

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de répartition

Les Lemkos (Ukrainien: Лeмки, Lemko: Лeмкы, transcription: Lemky; sing. Лeмкo, Lemko), sont un petit groupe ethnolinguistique, quantitativement et territorialement, qui traditionnellement se disent Rusnaks (ukrainien: Руснаки, lemko: Руснакы, Rusnaky; sing. Руснак, Rusnak). Les Lemkos sont un des quatre grands groupes qui habitent l'Est des Carpates.

Le lemkovien[modifier | modifier le code]

Leur langue a été décrite comme un dialecte de la langue rusyn ou ruthène (un groupe de dialectes qui est lui-même parfois décrit comme une variante de l'ukrainien). Quant à la langue littéraire des Lemkos, le lemkovien, elle est une des quatre formes écrites de la langue rusyn/ruthène moderne. En tout état de cause, le lemkovien et la langue ukrainienne sont proches mais pas toujours mutuellement intelligibles.

Opération Vistule[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Opération Vistule.

En 1947, le gouvernement polonais communiste a procédé à la déportation forcée de Lemkos, Boykos et Ukrainiens qui habitaient dans le Sud-Est de la Pologne. Dans le cadre de cette déportation, exécutée par l'armée polonaise et qui prit le nom d'Opération Vistule, plus de 140 000 personnes ont été réinstallées dans les territoires occidentaux pris par la Pologne après la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, on estime à plus de 100 000 le nombre de Lemkos en Pologne, dont seulement 5 000 vivent dans leur pays d'origine, la Łemkowszczyzna.

Le 3 août 1990, le Sénat polonais a adopté une résolution condamnant l'Opération Vistule menée par le gouvernement polonais d'après-guerre. En 2002, le président de la Pologne Aleksander Kwaśniewski a à nouveau officiellement reconnu la responsabilité de l'État polonais et exprimé des regrets.

Personnalités d'origine Lemko[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]