Leishmania tropica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Leishmania tropica

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Leishmania tropica (promastigotes)

Classification
Domaine Eukaryota
Embranchement Euglenozoa
Classe Kinetoplastida
Ordre Trypanosomatida
Famille Trypanosomatidae
Genre Leishmania

Nom binominal

Leishmania tropica
?Wright, 1903[1]


Leishmania tropica est un protozoaire parasite de la famille des Trypanosomatidae responsable d'une leishmaniose cutanée chez l'homme. Il est transmis par un petit moustique, le phlébotome.


Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Leihmaniose cutanée en Afrique du Nord. Les zones infestées par Leishmania tropica sont en rouge[2]

L'homme est le seul réservoir connu de ce protozoaire[3],[4]. Les régions atteintes sont l'Afrique du Nord[2], le Moyen-Orient, le Turkestan.

Symptômes[modifier | modifier le code]

Leishmaniose cutanée due à Leishmania tropica

Cette Leishmania ne se généralise pas dans tout l'organisme mais pullule littéralement au point d'inoculation, (ce sont les parties découvertes du corps qui sont atteintes) où elle produit des altérations de la peau connues sous les appellations de boutons d'Orient ou clou de Biskra.

Cette leishmaniose cutanée laisse des traces indélébiles et donnent des complications cutanées à tableaux cliniques très sévères.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) da Fonseca F., « Differentiation of flagellates of the genus Leishmania Ross, 1903, by the lytic action of specific sera », American Journal of Tropical Medicine and Hygiene, vol. s1-13, no 1,‎ 1933, p. 113-26
  2. a et b K. Aoun et A. Bouratbine, « Cutaneous Leishmaniasis in North Africa: a review. », Parasite, vol. 21,‎ 2014, p. 14 (PMID 24626301, DOI 10.1051/parasite/2014014)
  3. Minodier P. et Coll., « Traitement des leishmanioses cutanées de l'adulte et de l'enfant », Médecine tropicale, vol. 65, no 5,‎ 2005, p. 487-95 (lire en ligne [PDF])
  4. (en) Desjeux P., « The increase in risk factors for leishmaniasis worldwide », Transactions of the Royal Society of Tropical Medicine and Hygiene, vol. 95, no 3,‎ 2001, p. 239-43 (DOI 10.1016/S0035-9203(01)90223-8)