Hydrophis cyanocinctus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Leioselasma cyanocincta)
Aller à : navigation, rechercher

Hydrophis cyanocinctus

Description de cette image, également commentée ci-après

Hydrophis cyanocinctus

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Elapidae
Sous-famille Hydrophiinae
Genre Hydrophis

Nom binominal

Hydrophis cyanocinctus
Daudin, 1803

Synonymes

  • Hydrophis cyanocincta Daudin, 1803
  • Leioselasma cyanocincta (Daudin, 1803)
  • Leioselasma striata Lacépède, 1804
  • Hydrophis chittal Rafinesque, 1817
  • Hydrophis subannulata Gray, 1849
  • Hydrophis aspera Gray, 1849
  • Hydrophis westermani Jan, 1859
  • Hydrophis trachyceps Theobald, 1868
  • Hydrophis crassicollis Anderson, 1871
  • Hydrophis tuberculatus Anderson, 1871
  • Hydrophis tenuicollis Peters, 1873
  • Hydrophis taprobanica Haly, 1887
  • Hydrophis phipsoni Murray, 1887

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Hydrophis cyanocinctus est une espèce de serpents de la famille des Elapidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce marine se rencontre dans le Nord de l'océan Indien et l'Ouest du océan Pacifique dans les eaux des Émirats arabes unis, du Sultanat d'Oman, de l'Iran, du Pakistan, de l'Inde, du Sri Lanka, du Bangladesh, de la Birmanie, de la Thaïlande, de la Malaisie, du Viêt Nam, de la Chine, de Taïwan, du Japon, de Corée, des Philippines, de l'Indonésie, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée et des Salomon[1].

Description[modifier | modifier le code]

Tête d'Hydrophis cyanocinctus

Hydrophis cyanocinctus[2] mesure jusqu'à 275 cm. Cette espèce[1] présente une coloration variable essentiellement en ce qui concerne les rayures. Sa face dorsale est jaune vert pâle ou grisâtre et sa face ventrale est blanchâtre. Des rayures bleu nuit ou noire peuvent soit :

  • encercler le corps tout en étant plus large sur le dos ;
  • encercler le corps tout en étant de largeur homogène ;
  • plus large sur le dos puis allant en diminuant pour disparaitre au niveau des flancs.

Sur la partie postérieure du corps les rayures sont plus larges que l'espace les séparant. Elles ont tendance à devenir moins marquée avec l'âge.

C'est un serpent marin venimeux[1] qui vit à une profondeur supérieure à 10 m[2]. Il se nourrit essentiellement d'anguilles et d'autres poissons longiformes[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom d'espèce, du latin cyano, « bleu », et cincta, « ceint, qui porte une ceinture », lui a été donné en référence à sa livrée.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Daudin, 1803 : Histoire Naturelle, Générale et Particulière des Reptiles; ouvrage faisant suit à l'Histoire naturelle générale et particulière, composée par Leclerc de Buffon; et rédigee par C.S. Sonnini, membre de plusieurs sociétés savantes, vol. 7, F. Dufart, Paris, p. 1-436 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kharin, 2005 : On new findings of a rare sea snake Leioselasma czeblukovi Kharin, 1984, with remarks on species composition and taxonomical position of the genus Leioselasma Lacepede, 1804, (Serpentes: Hydrophiidae). Russian Journal of Marine Biology, vol. 31, no 5, p. 269-272.
  • Mao, Dessauer & Chen, 1978 : Fingerprint correspondence of hemoglobins and the relationships of sea snakes. Comparative Biochemistry and Physiology Part B: Comparative Biochemistry, vol. 59, p. 353-361.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a, b et c Rasmussen, 2001 : Sea Snakes. In FAO, 2001 : The Living Marine Resources of the Western Central Pacific, vol. 6, Bony fishes part 4 (Labridae to Latimeriidae), estuarine crocodiles, sea turtles, sea snakes and marine mammals, p. 3381-4218, (texte intégral).