Leif Erickson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Erickson.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'acteur américain. Pour l'explorateur islandais (v. 970-v. 1025), voir Leif Ericson.

Leif Erickson

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Dans Blonde Savage (1947)

Nom de naissance William Wycliffe Anderson
Naissance 27 octobre 1911
Alameda
Californie, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 29 janvier 1986 (à 74 ans)
Pensacola
Floride, États-Unis
Profession Acteur
Films notables Marie Walewska (1937)
Jeanne d'Arc (1948)
Thé et Sympathie (1956)
Les Ambitieux (1964)
Séries notables Le Virginien (1964-1965)
Le Grand Chaparral (1967-1971)

Leif Erickson est un acteur américain, né William Wycliffe Anderson à Alameda (Californie, États-Unis) le 27 octobre 1911, décédé d'un cancer à Pensacola (Floride, États-Unis) le 29 janvier 1986.

Biographie[modifier | modifier le code]

Leif Erickson (pseudonyme) débute au cinéma en 1933 et participe en tout à soixante-seize films américains, le dernier en 1977. Au long d'une carrière seulement interrompue par la guerre (il sert dans l'armée de 1943 à 1947), il contribue à des genres divers : comédie (ex. : La Polka des marins en 1952), drame (ex : La Fosse aux serpents en 1948), 'musical' (ex. : Show Boat en 1951), science-fiction (ex. : Les Envahisseurs de la planète rouge en 1953), western (ex. : La première balle tue en 1956), etc.

À la télévision, de 1949 à 1984, il apparaît dans huit téléfilms et soixante-et-une séries, notamment là aussi dans le domaine du western. Son rôle le plus connu est celui du patriarche John Cannon, au long de la série Le Grand Chaparral, diffusée de 1967 à 1971.

Au théâtre, Leif Erickson joue à Broadway (New York) dans sept pièces, entre 1938 et 1960, ainsi que dans une comédie musicale de Richard Rodgers et Lorenz Hart en 1940, Higher and Higher. Mentionnons également la pièce Thé et Sympathie (Anderson) (en) de Robert Anderson, mise en scène par Elia Kazan (qu'il retrouve avec le film Sur les quais de 1954) et représentée 712 fois de septembre 1953 à juin 1955, où il crée le rôle de Bill Reynolds, aux côtés de Deborah Kerr personnifiant son épouse Laura Reynolds. Tous deux interpréteront à nouveau le couple, dans l'adaptation au cinéma réalisée par Vincente Minnelli (et scénarisée par l'auteur) sous le même titre, sortie en 1956 — ce film restant l'un des plus connus de l'acteur —.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Dans Tuer n'est pas jouer (1965)

À la télévision[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Avec Yaphet Kotto, dans Le Grand Chaparral (1968)

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Théâtre (à Broadway)[modifier | modifier le code]

Pièces, sauf mention contraire

Liens externes[modifier | modifier le code]