Leibniz-Gemeinschaft

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Leibniz-Gemeinschaft ou Communauté Leibniz est un regroupement d’instituts de recherche allemands œuvrant dans différents domaines scientifiques. Sa dénomination officielle est : Wissenschaftsgemeinschaft Gottfried Wilhelm Leibniz e.V., en français : Communauté scientifique G. W. Leibniz ; elle est aussi souvent désignée par le sigle WGL. Son statut juridique est celui d’une e.V. (eingetragener Verein) c’est-à-dire d’une association déclarée.

Il s’agit de l’un des quatre[1] organismes de recherches allemands qui au côté des établissements universitaires « assurent » la recherche publique allemande. Ses missions de recherche sont à la convergence entre la recherche fondamentale et la recherche appliquée. Les domaines scientifiques concernés vont des sciences sociales et humaines aux sciences de la nature. Certains membres, tels les musées, ont une mission de « service » en plus de leur mission scientifique. En 2007, la WGL était composés de 84 établissements membres répartis en cinq sections selon leurs domaines d’activité. Les instituts membres sont souvent « adossés » à une université car ils n’ont pas le droit de décerner eux-mêmes les grades universitaires tel que le doctorat.

Le budget de la WGL est d’environ 1,1 milliard d’euros dont un tiers est assuré par le Bund (État fédéral) et un autre tiers par les Länder. Son siège est Berlin mais son administration générale est sise à Bonn, Eduard-Pflüger-Strasse 55. Elle emploie un peu moins de 14 000 personnes dont environ 10-15 % d’étudiants en doctorat.

Formation de la WGL[modifier | modifier le code]

La Blaue Liste — Traditionnellement, la recherche et l’enseignement en Allemagne sont fortement décentralisés, les Länder étant « indépendants » pour les domaines de la culture et du savoir. L’organisation et le financement de la recherche se font donc conjointement entre le Bund (l’État fédéral) et les Länder selon les modalités décrites dans la constitution allemande. En simplifiant, on peut dire que les Länder ont la gestion des fonds alloués par l’état fédéral. À partir de 1969, des modifications de la constitution permettent de nouvelles possibilités de coopération sur des projets ayant un intérêt pour l’ensemble de l’Allemagne. Ceci conduisit à partir de 1977 à dresser une liste de 46 instituts extra-universitaires nommée Blaue Liste ou liste bleue en français (car elle était écrite sur du papier bleu à l’origine). Afin de maintenir un haut standard de qualité, un système d’audit (Evaluierung) fut mise en place pouvant conduire à l’exclusion du réseau et l’admission d’un nouveau membre ne pouvait se faire quasiment qu’en remplacement d’un ancien. Entre 1977 et 1989 environ 10 % des membres de la Blaue Liste ont changé.

L’intégration d’instituts de la RDA — Suite à la réunification allemande qui se produisit au cours de l’année 1990, le système scientifique de l’ex-RDA fut intégré à celui de la république fédérale. Après une évaluation menée par le Wissenschaftsrat (conseil scientifique de la fédération), 34 instituts de l’ex-Allemagne de l’Est furent intégrés en 1992 à la Blaue Liste dont le nombre d’instituts affiliés et le personnel doubla quasiment. La Blaue Liste devint la Arbeitsgemeinschaft Blaue Liste (AG-BL, en français : Groupe de travail de la liste bleue) puis Wissenschaftsgemeinschaft Blaue Liste (WBL, en français : Communauté scientifique de la liste bleue). En 1997 elle prit son nom actuel en l’honneur du scientifique G. W. Leibniz né à Leipzig en 1646.

Instituts membres[modifier | modifier le code]

Section A : sciences humaines et de l’éducation[modifier | modifier le code]

Länder: BA :Bavière ; BB :Brandebourg ; BS :Basse-Saxe ; BW :Bade-Wurtemberg ; HB :Brême ; HE :Hesse ; RP :Rhénanie-Palatinat ; RW :Rhénanie-du-Nord-Westphalie ; SH :Schleswig-Holstein
Nom de l’institut Localisation Sigle
Deutsches Bergau-Museum (Musée allemand de l’industrie minière) Bochum (RW) DBM
Deutsches Institut für Erwachsenenbildung (Institut allemand pour la formation des adultes) Bonn (RW) DIE
Deutsches Institut für Internationale Pädagogische Forschung (Institut allemand pour la recherche pédagogique internationale) Francfort/Main (HE) DIPF
Deutsches Museum (Musée allemand) Munich (BA) DM
Deutsches Schiffahrtmuseum (Musée allemand de la navigation) Bremerhaven (HB) DSM
Germanisches Nationalmuseum (Musée national germanique) Nuremberg (BA) GNM
Herder-Institut (Institut Herder) Marbourg (HE) HI
Institut für Deutsche Sprache (Institut pour la langue allemande) Mannheim (BW) IDS
Institut für Zeitgeschichte (Institut d’histoire contemporaine) Münich (BA) IfZ
Institut für die Pädagogik der Naturwissenschaften (Institut pour la pédagogie des sciences de la nature) Kiel (SH) IPN
IWF Wissen und Medien gGmbH Göttingen (BS) IWF
Institut für Wissenmedien (Centre de recherche sur la communication scientifiques) Tübingen (BW) IWM
Römisch-Germanisches Zentralmuseum (Musée central romain-germanique) Mayence (RP) RGZM
Leibniz-Zentrum für Psychologische Information und Dokumentation (Centre Leibniz de documentation et d’information psychologique) Trèves (RP) ZPID
Zentrum für Zeithistorische Forschung (Centre de recherche sur l’histoire du temps présent) Potsdam (BB) ZZF

Section B : sciences sociales et économiques, aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

Länder: B :Berlin ; BA :Bavière ; BB :Brandebourg ; BS :Basse-Saxe ; BW :Bade-Wurtemberg ; HH :Hambourg ; RP :Rhénanie-Palatinat ; RW :Rhénanie-du-Nord-Westphalie ; SH :Schleswig-Holstein ; ST :Saxe-Anhalt ; SX :Saxe
Nom de l’institut Localisation Sigle
Akademie für Raumforschung und Landesplanung (Académie pour la recherche spatiale et l’aménagement du territoire) Hanovre (NS) ARL
Deutsche Zentralbibliothek für Wirtschaftswissenschaften (Bibliothèque centrale allemande pour les sciences économiques) Kiel (SH) ZBW
Deutsches Institut für Wirtschaftsforschung (Institut allemand pour la recherche économique) Berlin (B) DIW
Deutsches Forschungsinstitut für öffentliche Verwaltung (Institut de recherche allemand sur la fonction publique) Spire (RP) FÖV
Gesellschaft Sozialwissenschaftlicher Infrastruktureinrichtungen Bonn, Cologne (RW), Mannheim (BW) GESIS
Institut für Agrarentwicklung in Mittel- und Osteuropa (Institut pour le développement agricole en Europe centrale et de l’Est) Halle (ST) IAMO
Institut für Globale und Regional Studien (Institut pour les études globales et régionales) Hambourg (HH) GIGA
Institut für Länderkunde (Institut de géographie) Leipzig (SX) IfL
Institut für ökologische Raumentwicklung (Institut pour le développement écologique du territoire) Dresde (SX) IÖR
Institut für Regionalentwicklung und Strukturplanung (Institut pour le développement régional et la planification) Erkner (BB) IRS
Institut für Wirtschaftsforschung (Institut de recherche économique) Münich (BA) ifo
Institut für Wirtschaftsforschung Halle (Institut de recherche économique de Halle) Halle (ST) IWH
Institut für Weltwirtschaft (Institut d’économie internationale) Kiel (SH) IfW
Rheinisch-Westfälisches Institut für Wirtschaftsforschung (Institut rhénano-westphalien de recherche économique) Essen (RW) RWI
Wissenschaftszentrum Berlin für Sozialforschung (Centre berlinois de recherche sociale) Berlin (B) WZB
Zentrum für europäische Wirtschaftsforschung (Centre de recherche économique européenne) Mannheim (BW) ZEW

Section C : sciences de la vie[modifier | modifier le code]

Länder: B :Berlin ; BA :Bavière ; BS :Basse-Saxe ; HE :Hesse ; HH :Hambourg ; MP :Mecklembourg-Poméranie Occ. ; RW :Rhénanie-du-Nord-Westphalie ; SH :Schleswig-Holstein ; ST :Saxe-Anhalt ; TH :Thuringe ;
Nom de l’institut Localisation Sigle
Bernhard-Nocht-Institut für Tropenmedizin (Institut Bernhard Nocht de médecine tropicale) Hambourg (HH) BNI
Deutsches Diabetes-Zentrum (Centre allemand du diabète) Düsseldorf (RW) DDZ
Deutsche Forschungsanstalt für Lebensmittelchemie (Institut de recherche allemand de chimie alimentaire) Garching (BA) DFA
Deutsche Sammlung von Mikroorganismen und Zellkulturen (Collection allemande de microorganismes et de culture cellulaire) Brunswick (BS) DSMZ
Deutsche Zentralbibliothek für Medizin (Bibliothèque centrale allemande de médecine) Cologne (RW) ZBMed
Deutsches Institut für Ernährungsforschung (Institut allemand de recherche sur l’alimentation) Nuthetal () DifE
Deutsches Primatenzentrum (Centre allemand des primates) Göttingen (BS) DPZ
Forschunginstitut für die Biologie landwirtschaftlicher Nutztiere (Institut de recherche sur la biologie des animaux utile à l’agriculture) Dummerstorf (MP) FBN
Forschunginstitut und Naturmuseum Senckenberg (Institut de recherche et musée Senckenberg) Francfort/Main (HE) FIS
Forschungzentrum Borstel (centre de recherche de Borstel) Borstel (SH) FZB
Leibniz-Institut für Naturstoff-Forschung und Infektionsbiologie (Hans-Knöll Institut) (Institut de recherche sur les produits naturels et la biologie des infections) Iéna (TH) HKI
Heinrich-Pette-Institut für Experimentelle Virologie und Immunologie (Institut Heinrich Pette de virologie et d’immunologie expérimentales) Hambourg (HH) HPI
Institut für Alterforschung (Institut de gérontologie) Iéna (TH) FLI
Institut für Arbeitsphysiologie (Institut de physiologie du travail) Dortmund (RW) IfADo
Institut für Arterioskleroseforschung (Institut de recherche contre l’artériosclérose) Münster (RW) LIFA
Institut für Molekulare Pharmakologie (Institut de pharmacologie moléculaire) Berlin (B) FMP
Institut für Neurobiologie (Institut de neurobiologie) Magdebourg (ST) IfN
Institut für Pflanzenbiochemie (Institut de biochimie végétale) Halle (ST) IPB
Institut für Pflanzengenetik und Kulturpflanzenforschung (Institut de génétique végétale et de recherche sur les plantes cultivées) Gatersleben (ST) IPK
Institut für Zoo- und Wildtierforschung (Institut de recherche sur les animaux sauvages et de zoo) Berlin (B) IZW
Zoologisches Forschungsinstitut und Museum Alexander König (Institut et Musée zoologiques Alexander König) Bonn (RW) ZFMK

Section D : mathématique, sciences de la nature et de l’ingénieur[modifier | modifier le code]

Länder: B :Berlin ; BB :Brandebourg ; BS :Basse-Saxe ; BW :Bade-Wurtemberg ; MP :Mecklembourg-Poméranie Occ. ; RW :Rhénanie-du-Nord-Westphalie ; SR :Sarre ; SX :Saxe
Nom de l’institut Localisation Sigle
Berliner Elektronenspeicherring-Gesellschaft für Synchrotronstrahlung (Société du rayonnement synchrotron) Berlin (B) BESSY
Fachinformationszentrum Chemie (Centre d’information spécialisée en chimie) Berlin (B) FBHP
Fachinformationszentrum Karlsruhe (Centre d’information spécialisée de Karlsruhe) Karlsruhe (BW) FIZ KA
Ferdinand-Braun-Institut für Höchstfrequenztechnik (Institut Ferdinand Braun pour les hautes fréquences) Berlin (B) FBH
Forschungszentrum Dresden-Rossendorf (Centre de recherche de Dresde-Rossendorf) Dresde (SX) FZD
Leibniz-Institut für Astrophysik Potsdam (Institut Leibniz d’astrophysique de Potsdam) Potsdam (BB) AIP
Leibniz-Institut für Atmosphärenphysik (Institut Leibniz de physique atmosphérique) Kühlungsborn (MP) IAP
Institut für Festkörper- und Werkstoffforschung (Institut de recherche sur les corps solides et les matériaux) Dresde (SX) IFW
Institut für innovative Mikroelektronik (Institut de microélectronique innovante) Francfort/Oder (BB) IHP
Institut für Katalyse (Institut de catalyse) Rostock (MP) LIKAT
Institut für Kristallzüchtung (Institut de croissance cristalline) Berlin (B) IKZ
Institut für neue Materialen (Institut pour les nouveaux matériaux) Saarbrücken (SR) INM
Institut für Oberflächenmodifizierung (Institut pour les traitements de surface) Leipzig (SX) IOM
Institut für Plasmaforschung und Technologie (Institut de recherche et de technologie des plasmas) Greifswald (MP) INP
Leibniz-Institut für Polymerforschung Dresden (Institut Leibniz de recherche sur les polymères) Dresde (SX) IPFDD
Institute for Analytical Sciences (Institut des sciences analytiques) Dortmund (RW) ISAS
Internationales Begegnungs- und Forschungszentrum für Informatik (Centre international de rencontre et de recherche informatique) Wadern (SR) IBFI
Kiepenheuer-Institut für Sonnenphysik (Institut Kiepenheuer de physique solaire) Fribourg (BW) KIS
Mathematisches Forschungsinstitut Oberwolfach (Institut de recherche mathématique d’Oberwolfach) Oberwolfach (BW) MFO
Max-Born-Institute für Nichtlineare Optik und Kurzzeitspektroskopie (Institut Max Born d’optique non-linéaire et de spectroscopie) Berlin (B) MBI
Paul-Drude-Institut für Festkörperelektronik (Institut Paul-Drude d’électronique de l’état solide) Berlin (B) PDI
Technische Informationsbibliothek (Bibliothèque d’information technique) Hanovre (BS) TIB
Weierstraß-Institut für Angewandte Analysis und Stochastik (Institut Weierstraß de stochastique et d’analyse appliqué) Berlin (B) WIAS

Section E : sciences de l’environnement[modifier | modifier le code]

Länder: B :Berlin ; BB :Brandebourg ; BS :Basse-Saxe ; MP :Mecklembourg-Poméranie Occ. ; SH :Schleswig-Holstein ; SX :Saxe ; TH :Thuringe
Nom de l’institut Localisation Sigle
Leibniz-Institut für Agrartechnik Potsdam-Bornim (Institut des techniques agraires) Potsdam (BB) ATB
Leibniz-Institut für Gemüse- und Zierpflanzenbau (Institut pour la culture des plantes potagères et ornementales) Großbeeren (BB), Erfurt (TH) IGZ
Leibniz-Institut für Angewandte Geophysik (Institut de géologie et des ressources naturelles) Hanovre (BS) GGA
Leibniz-Institut für Gewässerökologie und Binnenfischerei(Institut d’écologie aquatique et de la pêche en eau douce) Berlin (B) IGB
Leibniz-Institut für Meereswissenschaften (Institut d’océanologie) Kiel (SH) IFM-GEOMAR
Leibniz-Institut für Ostseeforschung (Institut Leibniz pour la recherche en mer Baltique) Warnemünde (MP) IOW
Leibniz-Institut für Troposphärenforschung(Institut de recherche sur la troposphère) Leipzig (SX) IfT
Potsdam-Institut für Klimafolgenforschung (Institut de recherche de Potsdam sur les effets du changement climatique) Potsdam (BB) PIK
Leibniz-Zentrum für Agrarlandschaftsforschung (Centre de recherche sur les territoires agricoles) Müncheberg (BB) ZALF

Notes[modifier | modifier le code]

  1. les trois autres sont la Société Max-Planck, la Fraunhofer-Gesellschaft et la Helmholtz-Gemeinschaft

Sources et Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :