Legio XV Primigenia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Legio XV Primigenia (en latin, la Quinzième légion, "première née") - un des noms de la déesse Fortuna) était une légion de l'Armée romaine. Elle fut levée par l'empereur Caligula en 39, pour contribuer aux campagnes en Germanie et fut stationnée sur la frontière du Rhin jusqu'en 70, date à laquelle elle fut détruite pendant la rébellion batave en même temps que la V Alaudae.

Déploiement[modifier | modifier le code]

Inscription datant de Néron, adressée à P. Sulpicius Scribonius Rufus, légat d'Auguste propréteur de la XVe légion Primigenia - Réf. AE 1969/70, 00443 - Musée de Cologne, RFA

Après les premières campagnes, la XV Primigenia fut cantonnée à Moguntiacum (aujourd'hui Mayence). En 43, le redéploiement des unités à la suite de l'invasion de la Bretagne conduisit la XV Primigenia à Xanten, dans un camp partagé avec la V Alaudae. En 47, les deux légions furent impliquées dans la guerre contre les frisons et participèrent à la construction du canal de Corbulo sur le Rhin.

Pendant l'année des quatre empereurs (68-69) la XV Primigenia et les autres légions de la frontière Germanique supportèrent la revendication de Vitellius au trône, d'abord contre Galba et ensuite contre Othon. Quand Vespasien fut finalement proclamé empereur indisputé, les légions XV Primigenia et V Alaudae retournèrent au Castra Vetera (Xanten), où la rébellion batave avait déjà éclaté.

Défaite[modifier | modifier le code]

Les deux légions furent assiégèes dans leur camp d'hiver en 69 par une armée rebelle, commandée par Civilis. Leurs hommes se rendirent finalement en 70, victimes de la faim et quittèrent leur camp en ordre de marche, après avoir obtenu une promesse de sauve conduite. Cependant, les rebelles prirent en chasse les légions et tuèrent tous les légionnaires survivants. Aucune des deux légions détruites ne fut reconstituée.

Annexes[modifier | modifier le code]