Legio II Parthica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Legio II Parthica est une des trois légions parthiques créées par Septime Sévère vers 198, au cours de la guerre qu'il a menée contre les Parthes en Mésopotamie. Après la guerre contre les Sassanides la légion apparaît à Mogontiacum. Comme les deux autres, elle était commandée par un préfet de légion, issu de l'ordre équestre (alors qu'en principe une légion était placée sous le commandement d'un légat sénatorial, sauf en Égypte).

À la fin de la guerre, la Legio II Parthica fut transférée en Italie et basée à Albanum (Albano Laziale) près de Rome. Son camp, qui a été fouillé, est nettement plus petit qu'un camp légionnaire du IIe siècle : sans doute la Legio II Parthica n'avait-elle pas l'effectif classique de 5 000 à 6 000 hommes, mais était-elle plus petite.

Histoire[modifier | modifier le code]

IIIe siècle[modifier | modifier le code]

Cette légion n'était pas destinée à combattre en Italie mais, comme les Cohortes prétoriennes, elle fournissait des détachements qui accompagnèrent les empereurs du IIIe siècle dès qu'ils quittaient Rome pour une expédition militaire.

Elle servit dans la campagne de Septime Sévère en Bretagne (208-211) et sous Caracalla contre les Germains en 213. De nouveau envoyée contre les Parthes son commandant Macrin fut responsable de la mort de l'empereur Caracalla en 217. L'année suivante, la légion abandonne Macrin pour soutenir Elagabal et défaire son ancien commandant. Elagabal lui accordera le cognomen de Pia Fidelis Felix Aeterna.

En 231, la légion combat contre les Sassanides sous Sévère Alexandre qu'elle accompagne ensuite en Germanie où l'empereur sera assassiné en 235.

Elle soutiendra ensuite l'empereur Maximin le Thrace avant de faire défection et de l'assassiner.

L'empereur Gallien lui attribuera les titres honorifiques de V Fidelis V Pia and VI Fidelis VI Pia.

IVe siècle[modifier | modifier le code]

Une II Parthica était sur le Tigre juste avant la défaite de Singara en 344. Et à Bezabde, lors du siège de la ville par les Sassanides en 359/360.
Ammien Marcellin Liber XVIII, IX, 3 mentionne à propos du siège d'Amida en 359 une quinta Parthica legio affectée à la défense permanente de la place.

Ve siècle[modifier | modifier le code]

La Notitia Dignitatum mentionne une II Parthica, aux environs de l'an 400, dans l'actuelle Turquie sous l'autorité du Dux Mesopotamiae.

Lien externe[modifier | modifier le code]