Legend of the Seeker : L'Épée de vérité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Seeker.

L'Épée de vérité

alt=Description de l'image Legend of the Seeker Logo.png.
Titre original Legend of the Seeker
Genre Série fantastique
d'aventures
Création Sam Raimi
Terry Goodkind (romans)
Production Sam Raimi
Robert Tapert
Joshua Donen
Ned Nalle
Kenneth Biller
Acteurs principaux Craig Horner
Bridget Regan
Bruce Spence
Tabrett Bethell
Musique Joseph LoDuca
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Syndication
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 44 (liste)
Durée environ 42 minutes
Diff. originale 1er novembre 200822 mai 2010
Site web http://www.legendoftheseeker.com

L'Épée de vérité[1], (Legend of the Seeker étant traduisible par "La Légende du sourcier"), est une série télévisée américaine en 44 épisodes de 42 minutes, créée par Sam Raimi. La diffusion de la série, en syndication, a commencé le 1er novembre 2008 et s'est terminée le 22 mai 2010.

Les deux saisons de la série sont chacune librement adaptées des deux premiers romans du cycle de littérature fantasy L'Épée de vérité, de Terry Goodkind. Raimi, connu en tant que réalisateur de cinéma pour la saga Spider-Man et producteur de séries comme Hercule et Xena la guerrière, a entamé la production de la série dès 2006.

En France, la série est diffusée depuis le 21 octobre 2009 sur TF6, le 30 novembre 2010 sur NT1 et au Québec sur Ztélé.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le roman initial suit le parcours de Richard Cypher, un garde forestier qui est en réalité le Véritable Sourcier, et qui s'allie à Kahlan, une mystérieuse jeune femme, pour stopper le tyran sanguinaire Darken Rahl.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Acteurs secondaires[modifier | modifier le code]

Note : Les personnages sont inconnus dans la saga littéraire.

Doublures des acteurs[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Sam Raimi a signé avec l'auteur en juillet 2006 pour obtenir les droits de réaliser cette série.

Une présentation de la série par l'équipe de production s'est déroulée au Comic-Con[2] de San Diego en juillet 2008.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a débuté en juin 2008 en Nouvelle-Zélande pour une durée de 36 semaines[20],[21]. Legend of the Seeker est la première série de syndication à être filmée en HD[22].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2008)[modifier | modifier le code]

  1. La Prophétie (Prophecy)
  2. Le Destin (Destiny)
  3. Les Cartes Enchantées (Bounty)
  4. Brennidon (Brennidon)
  5. Le Télépathe (Listener)
  6. L'Élixir (Elixir)
  7. L'Imposteur (Identity)
  8. Les Mord'Siths (Denna)
  9. Le Marionnettiste (Puppeteer)
  10. Sacrifice (Sacrifice)
  11. Le Pouvoir du globe (Confession)
  12. Entre rêves et réalité (Home)
  13. L'Esprit de la crypte (Revenant)
  14. Hartland (Hartland)
  15. Magie noire (Conversion)
  16. Le Pouvoir d'Orden (Blood Line)
  17. Meilleurs Ennemis (Deception)
  18. Portrait caché (Mirror)
  19. Malédiction (Cursed)
  20. Un autre monde (Sanctuary)
  21. Épidémie (Fever)
  22. L'Accomplissement de la prophétie (Reckoning)

Deuxième saison (2009)[modifier | modifier le code]

  1. La Marque du gardien (Marked)
  2. Les Agents du gardien (Baneling)
  3. Le Procès (Broken)
  4. Annabelle (Touched)
  5. Cure de jouvence (Wisard)
  6. Furie (Fury)
  7. Résurrection (Resurrection)
  8. Les Sœurs de la lumière / Le Han (Light)
  9. Le Palais des prophètes (Dark)
  10. Cauchemar / La Vallée de la perdition (Perdition)
  11. Déchirée (Torn)
  12. Affamée / L'Eau des ombres (Hunger)
  13. Princesse / La Princesse (Princess)
  14. Retrouvailles / Le Sort de maternité (Bound)
  15. La Créatrice (Creator)
  16. La Vengeance / Vengeance (Descreated)
  17. Amitié maléfique / Le Secret de Zedd (Vengeance)
  18. Le Sosie (Walter)
  19. Extinction / Frères ennemis (Extinction)
  20. Éternité / La Vallée de la pierre (Eternity)
  21. Une nouvelle prophétie, 1re partie / La Dernière Épreuve, 1re partie (Unbroken)
  22. Une nouvelle prophétie, 2e partie / La Dernière Épreuve, 2e partie (Tears )

Accueil[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

L'épisode pilote (La Prophétie) de la série a rassemblé 5,88 millions de téléspectateurs, ce qui reste, la meilleure audience de la série.

L'épisode 21 (Épidémie), de la première saison, quant à lui, a retenu l'attention de 1,95 millions de téléspectateurs seulement, soit la pire audience de la série.

Commentaires[modifier | modifier le code]

En 2010, la série est définitivement annulée au terme de sa deuxième saison, les audiences étant jugées insatisfaisantes par les chaînes locales qui la diffusaient (entre 2 et 2,5 millions de téléspectateurs par épisode). Malgré la grande mobilisation des fans afin de faire connaître la série via des dons et des pétitions, et l'espoir qu'un éventuel repreneur se fasse connaître, la troisième saison ne verra jamais le jour[23].

Un documentaire d'une demi-heure sur la création et la réalisation de la série (The Making of a Legend) a été diffusé le 18 octobre. Il était présenté par Lucy Lawless (ancienne interprète de Xena), en présence des acteurs principaux de la série Bridget Regan et Craig Horner, des producteurs exécutifs Sam Raimi et Robert Tapert, des équipes responsables des effets spéciaux, des cascades et de la création des costumes. Les dix premières minutes du premier épisode ont également été diffusées[24]. La diffusion de la série a commencé simultanément en syndication aux États-Unis et sur le réseau CTV au Canada le 1er novembre 2008[25],[2].

En 2010, des fans américains ont lancé une campagne de dons pour sauver la série[26]. Le 4 octobre 2010, Disney stoppe la production en Nouvelle-Zélande d'une nouvelle saison précipitant le destin du studio Henderson Valley Studios basé à Auckland[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]