Lee Dong-gook

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom coréen, le nom de famille, Lee, précède le nom personnel.
Lee Dong-gook
Lee Dong-Gook from acrofan.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Corée du Sud Chonbuk Hyundai
Numéro 20
Biographie
Nationalité Drapeau : Corée du Sud Sud-Coréen
Naissance 29 avril 1979 (35 ans)
Lieu Pohang (Corée du Sud)
Taille 1,87 m
Poste Attaquant
Pied fort droit
Parcours junior
Saisons Club
1995-1998 Drapeau : Corée du Sud Pohang Jecheol High School
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1998-2002 Drapeau : Corée du Sud Pohang Steelers 089 0(33)
2001 Drapeau : Allemagne Werder Brême 007 00(0)
2003-2005 Drapeau : Corée du Sud Gwangju Sangmu 053 0(15)
2005-2006 Drapeau : Corée du Sud Pohang Steelers 037 0(14)
2006-2008 Drapeau : Angleterre Middlesbrough 029 00(2)
2008 Drapeau : Corée du Sud Seongnam Ilhwa 013 00(2)
2009- Drapeau : Corée du Sud Chonbuk Hyundai 201 (117)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1999-2000 Drapeau : Corée du Sud Corée du sud espoirs 020 0(15)
1998- Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 0100 0(32)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Lee Dong-gook, né le 29 avril 1979 à Pohang, est un footballeur sud-coréen évoluant au poste d'attaquant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lee Dong-gook
Hangeul 이동국
Hanja 李同國
Romanisation révisée I Dong-gook
McCune-Reischauer Lee Dong-guk

À sa sortie du lycée technique Jecheol de Pohang en 1998, Lee Dong-Guk devient footballeur professionnel et intègre les Pohang Steelers, un club évoluant au sein de la première division sud-coréenne de football, la K-League. La même année, le jeune Lee connait sa première sélection avec l'équipe nationale de Corée du Sud le 16 mai au cours d'un match amical contre la Jamaïque.
Le sélectionneur national Cha Bum-geun le prend alors sous son aile et le convoque afin de participer à la Coupe du monde 1998 en France.
Si les Guerriers Taeguk ne parviennent pas à s'extraire de la phase de poules, Lee Dong-Guk se fait remarquer grâce à un tir spectaculaire sur la barre transversale contre les Pays-Bas.

De retour de France, Lee Dong-gook s'impose comme l'un des meilleurs attaquants évoluant en K-League.

Le jeune joueur inscrit son premier but en sélection le 18 février 2000 au cours d'un match contre le Costa Rica comptant pour la Gold Cup. Un prélude à son parcours brillant en Coupe d'Asie quelques mois plus tard au Liban. Lee Dong-Guk, malgré l'élimination de la Corée du Sud en demi-finales, termine meilleur buteur de la compétition avec six réalisations.

Il n'en fallut pas plus pour attirer la convoitise des recruteurs européens. Au cours du mercato de l'été 2000, Lee est prêté au Werder Brême par son club Pohang. Toutefois, les blessures à répétition, le manque de temps de jeu pour prouver sa valeur et le manque de confiance des dirigeants allemands font de l'expatriation de Lee Dong-gook un calvaire. L'attaquant coréen regagne la K-League dès janvier 2001 pour retrouver le club de sa ville natale.

L'attaquant prodige de Pohang retrouve alors le chemin des filets ainsi qu'une place de titulaire. Cependant l'année 2002 apporte son lot de déceptions à celui que les fans ont surnommé le génie fainéant en raison de l'immense potentiel que le buteur ne semble pas exploiter à son maximum. L'entraineur hollandais Guus Hiddink choisit de ne pas sélectionner le jeune Lee Dong-gook pour participer à la Coupe du monde. Le manque d'envie récurrent montré par Lee Dong-gook sur les terrains de K-League pousse en effet Hiddink à écarter le jeune buteur, préférant appeler des joueurs agiles et dynamiques comme Ahn Jung-hwan ou encore Seol Ki-hyeon[1],[2]. Un coup dur pour Lee Dong-gook qui avouera plusieurs années après la Coupe du monde Corée-Japon ne pas avoir suivi un seul match, préférant passer ses journées à boire[3].

Entretemps passé aux mains du Gwangju Sangmu Phoenix pour effectuer son service militaire, Lee joue pendant deux saisons pour le club du Jeolla avant de retrouver son club Pohang.
Lee Dong-gook connaît alors un véritable renouveau sous les couleurs des Steelers. Il redevient le buteur incontournable de la K-League, et son titre de MVP (meilleur joueur) de l'édition 2003 de l'exercice lui assure une place de titulaire au sein de la sélection nationale sud-coréenne. Le Roi Lion (surnom reçu à l'occasion de la coupe du monde en France en raison de sa crinière) retrouve confiance en lui et semble reprendre son ascension en menant la Corée du Sud en Allemagne après une campagne qualificative asiatique difficile en 2004 et 2005.
Cependant, en 2006, Lee se blesse quelques mois avant le début de la Coupe du monde alors qu'il disputait un match avec les Pohang Steelers en Corée du Sud. C'est une rupture des ligaments croisés qui empêche le buteur coréen de disputer la Coupe du monde de 2006 en Allemagne.

Les conséquences seront telles que ses coéquipiers n'arriveront pas à passer le premier tour malgré 4 points.

La blessure du joueur nécessite une intervention chirurgicale immédiate ainsi qu'une mise à pied de six mois. Lee Dong-gook ne retrouve donc le chemin des terrains que fin 2006 et dispute les play-offs de la K-League avec son club Pohang.

Une nouvelle ère commence pour Lee lorsqu'il signe à Middlesbrough en janvier 2006 après avoir obtenu un permis de travail lui permettant de jouer en Angleterre[4]. Visiblement soutenu par son nouvel entraîneur Gareth Southgate, Lee Dong-gook dispute son premier match en Premier League le 24 février 2007 face à Reading et manque de réaliser un début de rêve en envoyant une reprise de volée sur le poteau.
Le Coréen se voit par la suite accordé régulièrement du temps de jeu, en particulier en Carling Cup. Il ne fait alors pas de doutes qu'aux yeux de Southgate, Lee Dong-gook est un remplaçant de luxe.

En juin de la même année, Lee est convoqué par le sélectionneur de l'Équipe de Corée du Sud Pim Verbeek afin de participer à la Coupe d'Asie de 2007 en Indonésie. À l'image de la sélection, Lee Dong-gook réalise un parcours terne. L'ancien meilleur buteur de l'édition de 2000 ne trouve pas une seule fois le chemin des filets et subit une concurrence rude de la part de Cho Jae-jin à la pointe de l'attaque. Il décroche toutefois avec ses coéquipiers la troisième place de la compétition après avoir battu le Japon au cours du match pour la troisième place.

De retour en Angleterre, Lee Dong-gook inscrit son premier but sous les couleurs de Middlesbrough le 29 août à la 66e minute d'un match de Carling Cup contre Northampton.

Au terme de la saison 2007-2008, il est libéré par son club et libre de tout contrat. En 2008, il rejoint le club de Seongnam Ilhwa Chunma en K-League.

En janvier 2009, il rejoint le club de Jeonbuk Hyundai Motors. Lors de la saison 2009, il remporte avec Jeonbuk le titre de champion de Corée du Sud et finit meilleur buteur de la K-League avec 21 réalisations.

Au cours de la saison 2011, Lee réussit un quadruplé en quarts de finale de la ligue des champions face à Cerezo Osaka, ce qui qualifie Jeonbuk pour la demi-finales qui l'oppose à Al-Ittihad. Jeonbuk perd la finale contre Al-Sadd lors des tirs au but et finit meilleur buteur avec 9 réalisations.

Lee Dong-gook est à ce jour le meilleur buteur sud-coréen en activité, avec 30 réalisations en équipe nationale[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En équipe[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

 

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques de Lee Dong-gook au 26 février 2012
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Sélection Total
Division M B M B C M B Équipe M B M B
1998 Drapeau de la Corée du Sud Pohang Steelers 1 15 7 9 4 - - - Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 7 0 31 11
1999 Drapeau de la Corée du Sud Pohang Steelers 1 15 7 4 1 - - - - - - 19 8
2000 Drapeau de la Corée du Sud Pohang Steelers 1 7 4 1 0 - - - Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 1 1 9 5
2000 - 2001 Drapeau de l'Allemagne Werder Brême 1 7 0 0 0 - - - Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 10 7 17 7
2001 Drapeau de la Corée du Sud Pohang Steelers 1 17 3 - - - - - Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 5 1 22 4
2002 Drapeau de la Corée du Sud Pohang Steelers 1 21 7 - - - - - Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 5 0 26 7
2003 Drapeau de la Corée du Sud Gwangju Sangmu Phoenix 1 27 11 - - - - - Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 1 0 28 11
2004 Drapeau de la Corée du Sud Gwangju Sangmu Phoenix 1 19 1 6 3 - - - Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 10 8 35 12
2005 Drapeau de la Corée du Sud Gwangju Sangmu Phoenix 1 0 0 1 0 - - - - - - 1 0
2005 Drapeau de la Corée du Sud Pohang Steelers 1 17 3 10 4 - - - Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 14 4 41 11
2006 Drapeau de la Corée du Sud Pohang Steelers 1 10 7 - - - - - Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 9 1 19 8
2006 - 2007 Drapeau de l'Angleterre Middlesbrough 1 9 0 2 0 - - - Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 1 0 12 0
2007 - 2008 Drapeau de l'Angleterre Middlesbrough 1 14 0 4 2 - - - Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 6 0 24 2
2008 Drapeau de la Corée du Sud Seongnam Ilhwa Chunma 1 10 2 3 0 - - - - - - 13 2
2009 Drapeau de la Corée du Sud Jeonbuk Hyundai Motors 1 29 21 7 5 - - - Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 4 0 40 26
2010 Drapeau de la Corée du Sud Jeonbuk Hyundai Motors 1 28 12 2 1 CL 8 4 Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 10 3 48 20
2011 Drapeau de la Corée du Sud Jeonbuk Hyundai Motors 1 29 16 1 0 CL 8 9 Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 2 0 40 25
2012 Drapeau de la Corée du Sud Jeonbuk Hyundai Motors 1 40 26 2 2 CL 6 4 Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 8 5 56 37
2013 Drapeau de la Corée du Sud Jeonbuk Hyundai Motors 1 9 3 - - CL 4 3 Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud 5 0 18 6
Total sur la carrière 323 130 52 22 - 26 20 0 99 30 500 202

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ko) Daum.net
  2. (ko) Daum.net
  3. (ko) Daum.net
  4. (en) « Middlesbrough complete Lee deal », BBC Sport,‎ 25 janv. 2007 (consulté le 11 juin 2007)
  5. (en) Lee Dong-Gook - Goals in International Matches, RSSSF

Liens externes[modifier | modifier le code]