Learjet 28

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Learjet 28
Learjet 28 appartenant à la NASA.
Learjet 28 appartenant à la NASA.

Rôle Avion d'affaires
Constructeur Drapeau : États-Unis Learjet
Équipage 2 pilotes
Premier vol 24 août 1977
Mise en service 1977
Client principal La NASA.
Production Cinq exemplaires.
Dérivé de Learjet 25
Variantes Learjet 29.
Dimensions
Longueur 14.51 m
Envergure 13.35 m
Hauteur 3.73 m
Aire alaire 2.58 m²
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 3,75 t
Max. au décollage 6.80 t
Passagers 8
Motorisation
Moteurs 2 × turboréacteurs General Electric CJ610-8A
Poussée unitaire 13.10 kN
Performances
Vitesse de croisière maximale 756 km/h
Vitesse maximale 884 km/h
Autonomie 2105 km
Plafond 15550 m

Le Learjet 28 est un avion d'affaires biréacteur construit aux USA à partir du Learjet 25. Il a donné naissance au Learjet 29. Tout deux sont considérés comme des échecs avec seulement sept exemplaires produits.

Développement[modifier | modifier le code]

En 1976 le constructeur Learjet chercha à développer une version améliorée du Learjet 25D doté d'une nouvelle aile et disposant d'une consommation réduite en carburant grâce au montage d'ailettes marginales Winglet. Il fut officiellement désigné Learjet 28.

La présentation officielle de l'avion eut lieu en juillet 1977 et son premier vol un mois plus tard. Dans le même temps une version dérivée dotée d'un réservoir de carburant supplémentaire fut officiellement lancée sous la désignation de Learjet 29. Sa capacité d'accueil avait été ramenée à six passagers.

Il fallut attendre janvier 1979 pour que les deux avions soient certifiés par l'administration de l'aviation civile américaine. La phase commerciale pouvait commencer.

Commercialisation[modifier | modifier le code]

En 1979 trois exemplaires du Learjet 28 furent commandés par la NASA pour servir de bancs d'essais volants et d'avions de liaisons. Pour le reste l'avion fut vendu à deux clients privés américains, tandis qu'il en fut de même pour le Learjet 29.

Production[modifier | modifier le code]

  • Learjet 28 : Cinq exemplaires.
  • Learjet 29 : Deux exemplaires.

Sources[modifier | modifier le code]

Sources Bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Michel Marmin, Encyclopédie "Toute l'aviation", Editions Atlas,‎ 1993.
  • (en) Stewart Wilson, Airliners of the World, Aerospace Publications Australia,‎ 1999 (ISBN 1-875671-44-7)

Sources web[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Les Learjet 28 et 29 sur le site anglophone Aviastar.