Lear Corporation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lear Corporation (NYSE : LEA) est une société américaine spécialisée dans la fabrication et la distribution d'équipements intérieurs automobiles. À la fin de juin 2009, elle était le deuxième fabricant de sièges automobiles au monde[1]. En 2006, elle possédait 242 unités de production dans 33 pays, employait environ 90 000 personnes et avait un chiffre d'affaires de 17,8 milliards USD.

Son siège est situé à Southfield au Michigan, États-Unis et son nom apparaît sur la liste Fortune 500.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lear a pris de l'expansion dans les années 1980 et 1990 grâce à une série d'acquisitions. Elle tentait de devenir un distributeur complet d'équipements intérieurs automobiles : elle souhaitait fournir les sièges, les circuits électriques, les produits du plancher, les garnitures intérieurs, etc., aux fabricants automobiles.

Cette stratégie a subi d'importants revers à la fin de l'année 2005 lorsque les fabricants automobiles ont décidé de ne pas se fier à un seul fournisseur pour les équipements intérieurs.

En juin 2009, Lear a manifesté son intention de déposer son bilan. Elle a annoncé en le 7 juillet 2009 qu'il demandait le placement sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites[2]. Elle a été particulièrement affectée par la politique de baisse de production en véhicules mise en place par ses clients General Motors, Ford et Chrysler. Cette faillite est la 13e plus grosse en termes de capitalisation depuis le début de l'année aux États-Unis.

En août 2013, au Honduras, la société Lear Honduras Systèmes de distribution électrique, branche locale hondurienne de Lear Corporation, aurait imposé le port de couches au travail afin de ne pas perdre de temps en pause-pipi selon des ouvriers. Des accusations rejetées par le représentant légal de la société, Edgardo Dumas qui déclare à la station de radio HRN que « les allégations des travailleurs et le ministère du Travail sont fausses et téméraires ». Une enquête est demandée par le ministre du Travail, Jorge Bográn[3].

En août 2014, Lear acquiert l'équipementier spécialisé dans le cuir, Eagle Ottawa, pour 850 millions de dollars[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) AFP, « Lear au bord de la faillite », Le Devoir,‎ 27 juin 2009 (lire en ligne)
  2. AP, « En bref - Lear sous la protection des tribunaux », Le Devoir,‎ 8 juillet 2009 (lire en ligne)
  3. (en) odditycentral.com, « Workers in Honduras reported to be forced by company to wear diapers at factory or else risk losing their jobs », Global News,‎ 15 août 2013 (lire en ligne)
  4. Lear Corp to buy leather supplier Eagle Ottawa for $850 million, Reuters, 27 août 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]