Le poète russe préfère les grands nègres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le poète russe préfère les grands nègres (titre original : Э́то я, Э́дичка, Eto ya, Editchka, en français : « C'est moi, Eddie ») est un roman autobiographique d'Edward Limonov sorti en 1980.

S'agissant de son premier roman, il relate la vie que l'auteur mena à New York après avoir été expulsé d'Union soviétique.

Il montre notamment les revers de la liberté : après avoir été un dissident célèbre et célébré dans l'Amérique anti-communiste, il se retrouve sans le sou après que sa compagne l'a quitté. Il bénéficie d'une maigre pension pour s'installer dans un hôtel sordide, et commence à visiter les bas-fonds new-yorkais. Il découvre notamment l'amour homosexuel.

Le livre s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires dans le monde[1].

  • Le poète russe préfère les grands nègres, traduit du manuscrit russe par Alice Cambiaso (Isabelle Pâques), Ramsay, Paris, 1980 (ISBN 978-2859561918).Ce livre fut réédité en 2012 et retraduit par Emmanuelle Davidov.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interview d'Edouard Limonov par BoOks, "Je suis le seul intellectuel russe" parue dans Le NouvelObs, le 4 novembre 2011