Le miroir se brisa (film, 1980)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le miroir se brisa (film))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le miroir se brisa (homonymie).

Le miroir se brisa

Titre original The Mirror Crack'd
Réalisation Guy Hamilton
Scénario Barry Sandler
Jonathan Hales
Acteurs principaux
Sociétés de production EMI Films Ltd
G.W. Films
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Film policier
Sortie 1980
Durée 105 min. (1h45)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le miroir se brisa (The Mirror Crack'd) est un film britannique, réalisé par Guy Hamilton, sorti sur les écrans en 1980. Il est directement adapté du roman éponyme d'Agatha Christie mettant en scène la célèbre détective Miss Marple.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une équipe de cinéma et ses vedettes s'installent dans un tranquille village anglais pour y tourner un film. Mais une habitante de la localité est assassinée dans la demeure de la vedette. Adaptée du roman du même nom d'Agatha Christie, mettant en scène son héroïne miss Marple, celle-ci se voit voler la vedette dans le film tant le casting est prestigieux, laissant la part belle à Elizabeth Taylor.

Dans les années 50, pour le tournage d'un film sur la reine Marie Stuart, la comédienne vieillissante et dépressive Marina Gregg (Elizabeth Taylor) et son époux le réalisateur Jason Rudd (Rock Hudson) s'installent dans le village de St-Mary's Mead et y achètent une superbe propriété. Au cours d'une fête à laquelle sont conviés les habitants du village, dont Miss Marple (Angela Lansbury), une admiratrice de Marina Rudd est empoisonnée peu après avoir parlé à son idole. Miss Marple, immobilisée par une entorse, parvient néanmoins à découvrir la vérité. C'est Marina Rudd qui a tué la malheureuse, laquelle s'était vantée auprès d'elle de l'avoir embrassée plusieurs années auparavant alors qu'elle était atteinte de la rubéole et que Marina était enceinte. L'actrice mit alors au monde un enfant anormal qui la plongea dans le désespoir. L'époux de Marina étant parvenu aux mêmes conclusions voulut empoisonner sa femme pour lui éviter la honte d'une condamnation mais Marina le devança en se donnant la mort.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Après le succès international du film Mort sur le Nil de 1978, le producteur John Brabourne décide de réaliser un autre film. Cette fois-ci il veut adapter aussi fidèlement que possible une histoire de Miss Marple. Il confie la réalisation à Guy Hamilton, quadruple réalisateur de films de James Bond. Après Margaret Rutherford, le rôle de Miss Marple incombe cette fois à Angela Lansbury, qui sera plus connue par la suite pour son rôle de Jessica B. Fletcher dans la série Arabesque[2].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Pierce Brosnan fait une apparition muette en tant que comédien face à Elizabeth Taylor
  • La distribution prestigieuse montre Rock Hudson aux côtés d'Elizabeth Taylor, avec laquelle il était très ami, reformant ainsi le couple qu'ils avaient joué plus de vingt ans auparavant dans Géant
  • Le film respecte fidèlement l'intrigue écrite par Agatha Christie et offre de savoureuses scènes dans lesquelles le cinéma hollywoodien est passé au vitriol (les réparties vipérines entre Elizabeth Taylor et Kim Novak, les coups bas pour tirer la couverture à soi)
  • L'histoire de Marina Gregg est en fait inspirée par celle de l'actrice Gene Tierney, qui donna naissance à un enfant arriéré suite à la rubéole qu'elle avait contractée pendant sa grossesse. Un jour une de ses admiratrices lui raconta qu'alors qu'elle était en quarantaine pour cause de rubéole, elle avait bravé l'interdiction afin de rencontrer son idole. Apprendre que sa célébrité était la cause du plus grand malheur de sa vie fit sombrer Gene Tierney, déjà fragile, dans la dépression ; elle fut internée pendant plusieurs années dans un asile psychiatrique.
  • Il existe une erreur sur plusieurs versions de la couverture du DVD français : Angela Lansbury est mal orthographiée et devient "Landsbury" Comme l'atteste cette image

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) RSdoublage.com (onglet doublage)
  2. Armelle Leroy et Laurent Choley, Sur les traces d'Agatha Christie : Un siècle de mystère, Hors Collection,‎ septembre 2009 (ISBN 978-2-258-07888-8)