Le gendarme se marie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le gendarme se marie

Réalisation Jean Girault
Scénario Jacques Vilfrid et Jean Girault
Acteurs principaux
Sociétés de production Société Nouvelle de Cinématographie (Paris), Medusa Distribuzione (Rome)
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Sortie 1968
Durée 86 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le gendarme se marie est un film français réalisé par Jean Girault, sorti en 1968. Il fait partie de la saga des gendarmes, est précédé de Le Gendarme à New York et suivi de Le Gendarme en balade.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film débute un 1er juillet, fatidique et traditionnelle date de grand départ en vacances.

Le maréchal des logis-chef Cruchot se voit confier une mission d'envergure afin de traquer les chauffards et les verbaliser. Cette opération va s'avérer pleine de surprises et d'imprévus notamment celui qui termine l'opération par la poursuite d'une conductrice se souciant peu des règles du code de la route et conduisant sa Ford Mustang décapotable avec fougue. Cette poursuite se terminera devant la gendarmerie de Saint-Tropez. La pimpante veuve du colonel de gendarmerie Lefrançois, Josépha, est l'intrépide conductrice de la belle décapotable. Elle vient se faire connaitre à la gendarmerie du lieu de son séjour estival. Accueillie fort civilement par l'adjudant Gerber, celui-ci qui doit s'absenter provisoirement. Cruchot arrivant sur ces entrefaites, tombe nez à nez avec la « chauffarde » dont il ignore l'identité et en profite pour la sermonner, puis la verbaliser. Mais au retour de son supérieur, qui lui fait aussitôt prendre conscience de sa méprise, il se verra remis très sérieusement à sa place et devra se faire tout petit face à cette superbe femme aux relations puissantes. Le « coup de foudre » s'opère aussitôt, d'autant que Josépha est ravie de faire la connaissance de la toute petite fille de Cruchot, Nicole, qui en réalité s'avérera nettement plus grande…

Bientôt, celle-ci n'hésite pas à pousser son nouvel amant à prendre du galon, en l'incitant à préparer le concours d'adjudant-chef, avec la complicité de Nicole. Il se verra soumis à un régime sévère garant d'un incontestable succès, au grand dam de l'adjudant Gerber qui vise lui aussi l'avancement.
Cruchot gagne l'examen et est promu adjudant-chef au grand regret de Gerber. Mais le règne de Cruchot prendra vite fin lorsqu'on apprend qu'il y a eu une erreur dans les résultats et c'est Gerber qui obtient le grade d'adjudant-chef. Celui-ci compte bien prendre sa revanche sur Cruchot.

Pendant ce temps, Fredo le Boucher, un dangereux bandit s'évade (il s'était glissé dans un cours de danse où se trouvait Cruchot pour essayer d'échapper aux gendarmes. Cruchot, ne voulant pas être vu par ses hommes et ne reconnaissant pas tout de suite le bandit, tente de s'échapper avec lui mais finit par aider ses hommes à le capturer). Désireux de se venger de Cruchot, il utilise Josépha comme appât pour l'attirer mais c'est Gerber qui répond à l'appel suite à une erreur. Fredo tente alors de s'enfuir vers la frontière avec Josépha comme otage. Cruchot le prend en chasse et réussit à l'arrêter. À la fin, Cruchot (ayant atteint lui aussi le grade d'adjudant-chef) se marie avec Josépha en même temps que Nicole avec un de ses amis.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage s'est déroulé à Saint-Tropez, dans le Var.
  • Gros succès au box-office de l'année 1968 avec plus de 6 millions de spectateurs en salle.
  • Louis de Funès s'était montré particulièrement inspiré pour ce troisième volet de la saga des Gendarmes, en inventant une quantité de gags dans ce film.
  • Ce troisième volet fut tourné pendant les événements de mai 1968 et fut endeuillé par la mort d'un cascadeur qui doublait Josépha, lors d'un plan ou l'on voyait la voiture de cette dernière arrivait à vive allure devant la gendarmerie. Le cascadeur perdit le contrôle et termina sa course dans la vitrine d'un magasin situé en face de la gendarmerie. Ce plan fut bien sûr coupé au montage final.
  • C'est le dernier épisode de la saga dans lequel Geneviève Grad, la fille de Cruchot, jouera dans la série.
  • Mme Gerber a changé de prénom : dans le premier film, elle s'appelle Cécilia et dans ce film-ci, elle se prénomme Gilberte (selon une discussion entre Gerber et elle).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]