Le futur sera sauvage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le futur sera sauvage (titre original en anglais : The Future Is Wild) est un docu fiction animalier en 13 épisodes produit par Discovery Channel.

Cette série, commentée par différents scientifiques, imagine différentes espèces animales ainsi que leur environnement dans 5, 100 et 200 millions d'années, en supposant que l'espèce homo sapiens se soit « éteinte ».

Le futur sera sauvage a été diffusé sur les chaines Planète et Arte.

Outre la sortie de nombreux livres à succès, le docu-fiction Le futur sera sauvage a été décliné pour le parc du Futuroscope en une nouvelle attraction intitulée Les Animaux du Futur, un parcours interactif de type dark ride basée sur la technologie de la réalité augmentée, qui permet une interaction virtuelle entre les visiteurs et les animaux virtuels, semblant s'incruster dans des décors réels. Cette attraction est ouverte depuis le mois d'avril 2008.

Écosystèmes[modifier | modifier le code]

12 écosystèmes ont été choisis dans 3 périodes de temps :

5 millions d'années[modifier | modifier le code]

Le monde est dans une période glaciaire, où vivent des oiseaux géants et des chauve-souris carnivores. Les banquises se sont étendues jusqu'au niveau de Paris dans l'hémisphère nord, et jusqu'à Buenos Aires dans l'hémisphère sud. La forêt amazonienne s'est asséchée et s'est transformée en plaines herbeuses. Les plaines d'Amérique du Nord sont devenues des déserts froids. L'Afrique a rejoint l'Europe et a refermé la mer Méditerranée, qui s'est asséchée pour devenir un désert salé géant, comme ça se serait déjà produit à une époque passée quasi-équivalente par rapport à l'époque présente. La plus grande partie de l'Europe s'est transformée en toundra gelée. Le sous-continent indien est devenu un vaste marécage.

Europe[modifier | modifier le code]

  • Fou-baleine ou gannetwhale : Immense oiseau-marin de plus de 3 m ressemblant à un fou de Bassan obèse, passant l'essentiel de sa vie dans les eaux glacées de l'inlandsis nord-européen, chassant poissons et calamars.
  • Sabre des neiges ou snowstalker  : Mammifère carnivore vivant dans les terres enneigées de l'inlandsis nord-européen. Il possède un pelage blanc et de très longues canines, une sorte de version polaire de l'antique smilodon. Il est présenté comme descendant du glouton.
  • Rat à toison ou shagrat : Grand mammifère herbivore vivant dans l'inlandsis nord-européen, son épaisse fourrure l'isole du froid. Il ressemble à un petit bison, il est présenté comme descendant de la marmotte.

Méditerranée[modifier | modifier le code]

  • Dragon de salant ou cryptile : Grand lézard vivant dans le bassin méditerranéen. Il se nourrit exclusivement d'insectes qui se collent sur sa grande collerette gluante lorsqu'il court sur les côtes des zones saumâtres, où les insectes se rassemblent.
  • Goret à trompe ou scrofa : Lointain descendant du sanglier. Il fouille en grands troupeaux dans les rocailles méditerranéennes grâce à son très long museau mobile, tel une trompe.
  • Guetteur des failles, Latiaser ou gryken : Mammifère carnivore de taille moyenne, chasse de petites proies dans les rocailles du bassin méditerranéen. Descendrait des martres.

Amérique du Sud[modifier | modifier le code]

  • Baboukari ou babookari : Singe très intelligent, omnivore, vivant dans les prairies de l'Amazonie. Il a une gueule pourpre et une longue queue dressée pour communiquer avec ses congénères au-dessus des hautes herbes.
  • Cuirasson ou rattleback : Rongeur des prairies d'Amazonie, descendant des pacas, pourvu d'une carapace d'écailles protégeant son corps lors de feux de brousse. On trouve un autre spécimen, le cuirasson du désert ou desert rattleback qui est plus grand que son cousin d'Amazonie (1,30 mètre de long) et a un museau plus carré. En plus de ça, il a des griffes plus longues que l'autre cuirasson pour creuser des terriers.
  • Caracoureur ou carakiller : Grand oiseau coureur carnivore, comparable aux autruches de l'époque humaine. Incapable de voler, il passe son temps à chasser d'autres animaux en groupe grâce à des griffes acérées et un long bec tranchant. Ressemble aux oiseaux carnassiers préhistoriques.

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

  • Ange de la mort ou Noctule géante : Chauve-souris carnivore géante vivant dans le désert nord américain.
  • Le spink : Petit animal mesurant 10 cm, lointain descendant des cailles avec des bras longs, parfaits pour creuser des galeries en kératine, des minuscules pattes plates, une fourrure duvevante et un petit bec dont il se sert pour se nourrir de tubercules, mais à terre il est une proie facile pour les anges de la mort !

100 millions d'années[modifier | modifier le code]

Le monde s'est beaucoup réchauffé, les pieuvres ont émigré sur les côtes marécageuses, où viennent brouter aussi d'énormes tortues. La plupart de la terre a été recouverte par la mer. Beaucoup de marécages sont apparus. L'Antarctique s'est déplacé vers les Tropiques, et a été de nouveau recouvert d'arbres comme il y a 300 millions d'années. L'Australie a rejoint l'Amérique du Nord et l'Asie, produisant un gigantesque plateau plus haut que l'Himalaya actuel. Les continents se sont, ou sont sur la voie de se rejoindre.

Forêt de l'Antarctique[modifier | modifier le code]

  • Oiseau crache-feu, Lorio cracheur ou spitfire bird : Petit oiseau des sous-bois antarctiques, capable d'expulser de ses narines deux liquides dont le mélange devient brûlant à l'air libre. Il descend de l'albatros. Il existe un autre oiseau, le faux oiseau crache-feu, qui imite le vrai pour éloigner les prédateurs.
  • Fauvette des bois : Oiseau très rapide ayant le même ancêtre que l'oiseau crache-feu.
  • Mouche-faucon : Insecte géant de la famille des guêpes chassant les fauvettes des bois et les oiseaux crache-feu.
  • Mouche trompeuse ou Scarabée crache-feu : Insecte chassant les oiseaux par groupe de 4 en se mettant sur les arbres et en dépliant leurs ailes les uns à côtés des autres pour imiter la fleur dont se nourrit l'oiseau crache-feu.

Haut Plateau[modifier | modifier le code]

  • Grand Alticelus Bleu ou great blue windrunner : Lointain descendant de la grue du Canada, cet oiseau de 3 m d'envergure vit sur les Grands plateaux durant les mois les plus chauds de l'année. Il a la particularité d'avoir quatre ailes ! Ses pattes arrières s'étant dotées de plumes et son bassin ayant évolué pour leur permettre d'adopter une position horizontale durant le vol. Le plateau résultant de la collision entre l'Australie, l'Asie et l'Amérique du Nord étant bien plus haut que ceux existant aujourd'hui, il a dû adapter son vol à l'air moins dense. Il a dû aussi, de même que les autres espèces de son écosystème, se protéger des rayons ultraviolets qui pénètrent plus facilement dans peu d'atmosphère : Son plumage bleu fluo renvoie les rayons ultraviolets. Qui plus est, chaque individu renvoie les rayons différemment, et comme ses yeux perçoivent l'ultraviolet, ils se reconnaissent entre eux de cette façon.
  • Araignée argentée : Araignée reflétant les ultraviolets et tissant de gigantesque toiles pour prendre au piège les graine d'un type de graminée.
  • Cochonnet des monts ou poggle : Vivant dans les grottes des araignées argentées. Il ne reflète pas les ultraviolets donc y si cache et mange les graines mais il se fait manger par la reine des araignées.

Marais du Pakistan[modifier | modifier le code]

  • Tortunosaure ou toraton : Gigantesque tortue haute de 7 m et pesant 120 tonnes (24 éléphants) et mangeant 600 kilos de plantes par jour ! Les petits sont parfois les proies d'une pieuvre géante terrestre : le poulpe des Marais.
  • Poulpe des Marais ou swampus : il peut se camoufler à la façon d'un caméléon : sa peau contient des centaines de pigments qui peut changer de couleurs. Il se nourrit de jeunes tortunosaures.
  • Poisson guetteur ou lurkfish : cet énorme poisson électrique, se nourrit de poulpes des marais. Il descend des poissons-chats.

Mer superficielle[modifier | modifier le code]

  • Flotteur des récifs : ce descendant de la limace de mer de la taille d'un phoque, se nourrit de fantômes des mers tandis que les jeunes se nourrissent d'algues. Il a des nageoires qui le font "flotter" dans l'eau d'où vient son nom. Ses yeux sur pédoncules flexibles, lui permettent de voir dans toutes les directions. Il est également doté d'un excellent odorat grâce aux capteurs olfactifs placés sur son front.
  • Fantôme des mers : un descendant géant de la physalie, prédateur de jeunes flotteurs des récifs, mais proie des adultes. Des sortes de "voiles" sur son dos ressemblant aux plaques osseuses du stégosaure se remplissent d'eau et se redressent quand il a besoin d'avancer. C'est en fait un animal composé de différents siphonophores. Sur son dos poussent des algues rouges symbiotiques. Une autre voile située sur son ventre lui permet aussi d'avancer. Il avance également en expulsant de l'eau par des sortes de tubes à l'arrière de son corps. Il a trois sortes de tentacules : les bras sensibles qui effleurent le fond de l'eau à la recherche de nourriture, les cloches de chasse qui ressemblent à des soucoupes volantes et qui se terminent par une cloche-ventouse munie d'yeux qui s'ouvre pour saisir ses proies, et les cloches de défense qui renferment une armée d'étranges créatures, les troupiers des mers qui servent de systèmes de défense à l'animal. Pour flotter, il est muni d'un radeau composé de petits flotteurs remplis de monoxyde de carbone.
  • Troupier des mers : descendant des araignées de mer qui vit dans les cloches de défense du fantôme des mers et qui le protègent des prédateurs. Imaginez qu'un fantôme des mers soit attaqué par un flotteur des récifs. Il secoue alors ses cloches de défense, ce qui fait sortir les troupiers des mers. Il se pose sur les capteurs qui servent à sentir du flotteur des récifs. Celui-ci, ne pouvant plus sentir, s'en va. Les troupiers des mers se nourrissent des algues-parasites du fantôme des mers.

200 millions d'années[modifier | modifier le code]

Le monde de cette époque lointaine a réémergé d'une extinction de masse causée par une inondation de basalte en éruption, appelée « coulée basaltique massive », comme celles qui formèrent les trapps du Deccan ou de Sibérie ; ou bien d'un impact gigantesque avec un astéroïde de plus de 10 km de diamètre.
Tous les continents se sont rassemblés en un seul supercontinent, une « nouvelle Pangée », et le plus grand désert jamais apparu est rempli d'étranges vers et insectes.

Pangée ultime[modifier | modifier le code]

  • Térabite : Insecte descendant des termites pouvant bâtir des termitières de 2 mètres afin de se protéger de la chaleur accablante du désert. Il se nourrit des algues poussant sur les vers végétaux. La colonie comprend différents chastes, tel que les lanceurs, chargés de neutraliser les vers en les aspergeant d'un liquide collant. Il existe une autre espèce, vivant dans des tunnels souterrains, et dont l'organisation sociale est aussi complexe que celle de leurs congénères de surface. Les porteurs d'eau gonflent leur corps en le remplissant d'eau, puis les transporteurs les amènent jusqu'au nid, où se situe un système d'irrigation. Ce système comprend des plate-formes sur lequelles les térabites cultivent les algues dérobées aux vers végétaux. Les porteurs d'eau sont donc chargés d'irriger les cultures avec l'eau qu'ils stockent.
  • Ver végétal : Ver doté de lobes semblables à des fougères, situés de chaque côté de son corps. Ces lobes contiennent des algues microscopiques dont les vers se nourrissent par le biais de la symbiose, vu qu'ils n'ont pas de bouche. Ces algues étant leur seule source de nourriture, ils en prennent bien soin en les exposant au Soleil. Chassés par les térabites pour leurs algues, les vers végétaux sont cependant dotés d'une défense chimique, pouvant dissoudre le liquide utilisé par leurs agresseurs. Quand ils ne prennent pas le Soleil à la surface, ils s'abritent dans un réseau aquatique très complexe, situé à 20 mètres de profondeur.
  • Ver obscur : Gros ver segmenté vivant au plus profond des nappes d'eau. C'est une proie facile pour les rubans glissants.
  • Ruban glissant : Invertébré aquatique ressemblant à l'Opabinia, un animal fossile du Cambrien. Comme ce dernier, il possède une longue trompe flexible dotée de dents préhensiles : un avantage certain lui permettant de chasser les vers obscurs et les vers végétaux.

Panthalassa[modifier | modifier le code]

  • Argentide : Invertébré descendant des larves de crabe, qui se nourrit de plancton, mais qui est une proie de choix pour les oissons des mers.
  • Oisson des mers : Poisson volant appartenant à la classe des oissons, des poissons ayant pu développer une respiration pulmonaire. Ses puissantes nageoires se sont adaptées au vol plané, et son bec cache des mâchoires qu'il est capable de déployer sous forme d'un filet destiné à attraper les argentides.
  • Calmar arc-en-ciel : Céphalopode descendant des calmars géants. Ce monstre est capable de faire scintiller sa peau aux couleurs de l'arc-en-ciel pour attirer ses proies. Il se nourrit d'oissons des mers qu'il piège dans ses tentacules gigantesques.
  • Requin-lumière : Poisson carnivore très rapide. Il ressemble aux requins actuels, si ce n'est qu'il possède des signaux lumineux de chaque côté de son corps pour communiquer avec ses congénères. En chassant en bande, il est capable de tuer un calmar arc-en-ciel.

Désert d'Abri[modifier | modifier le code]

  • Suceur sauteur : Descendant des escargots de la taille d'un lapin. L'eau est si rare dans le désert d'Abri que l'animal, dont la peau est devenue épaisse et écailleuse comme celle d'un reptile, ne sécrète plus de mucus. Il conserve ainsi toute son humidité corporelle. Par conséquent, il ne peut plus ramper pour se déplacer. De ce fait, comme certains escargots marins d'aujourd'hui, il se déplace en sautant sur un pied musclé, ce qui lui évite de se brûler au contact du sable chaud. Bondir lui permet aussi de parcourir de longues distances pour trouver sa nourriture, rare elle aussi. Il se nourrit des feuilles dures des plantes du désert qu'il mastique à l'aide de sa langue puissante, recouverte de dents pointues. Il n'a pas d'ennemis, à part des plantes carnivores géantes.
  • Scarabée-bourdon : Insecte coléoptère qui se protège de la chaleur étouffante du désert en s'abritant dans les carcasses d'oissons des mers.

Forêt du Nord[modifier | modifier le code]

  • Oisson des forêts : Poisson volant se nourrissant d'insectes. Il est plus petit que son cousin des mers et, qui plus est, possède des nageoires dotées de plumes et des petites pattes pour s'accrocher la tête en bas aux branches des arbres-lichen. Son principal prédateur est la pieuvre-singe.
  • Pieuvre-singe : Céphalopode descendant du poulpe des marais. Contrairement à son ancêtre de 100 millions d'années auparavant, il a complètement quitté le milieu marin pour vivre sur la terre ferme. Il se déplace dans les arbres en se balançant de branche en branche, comme les singes actuels. Il se nourrit d'oissons des forêts.
  • Calmar géant des forêts : Pieuvre géante ayant le même ancêtre que la pieuvre-singe. Trop lourd pour se déplacer dans les arbres, il marche au sol grâce à ses huit pattes renforcées par du cartilage en forme de ressort. Sa chambre de résonance, située à même sur son front, vire au bleu quand il émet un son. En plus de ses huit pattes, il possède deux tentacules dont il se sert pour ramasser les fruits tombés au sol à cause des pieuvres-singe et s'en nourrir.

La flore du futur[modifier | modifier le code]

En plus des animaux, six plantes futuristes apparaissent dans la série :

100 millions d'années[modifier | modifier le code]

Forêt de l'Antarctique[modifier | modifier le code]

  • Arbre crache-feu : Arbre de la forêt antarctique. Ses fleurs sécrètent une substance chimique différente selon le sexe. Une fois mélangés, ces deux produits en deviennent un seul, brûlant à l'air libre. L'oiseau crache-feu se sert de ce mélange pour éloigner ses agresseurs.

Haut Plateau[modifier | modifier le code]

  • Xanthorée : Plante poussant sur les hauts sommets. C'est un descendant des bambous qui, contrairement à son ancêtre, ne pousse plus en ligne droite, mais en prenant la forme de racines d'arbre. Il s'agit également d'une graminée dont les graines, au moyen d'un parachute sophistiqué, s'envolent au gré du vent, avant de se coller aux toiles des araignées argentées. Ces dernières s'en servent pour nourrir et élever les cochonnets des monts.

Marais du Pakistan[modifier | modifier le code]

  • Vase maternel : Ce descendant des broméliacées peut stocker l'eau de pluie. Les poulpes des marais l'utilisent généralement comme garderie pour leurs petits. Les deux espèces entretiennent donc une relation basée sur la symbiose.

200 millions d'années[modifier | modifier le code]

Désert d'Abri[modifier | modifier le code]

  • Bouteille de la mort : Plante carnivore aux larges feuilles. Si elle parvient à subsister dans le désert, c'est grâce à ses longues racines qui puisent l'eau en profondeur, et ainsi lui permettent de tenir longtemps sans nourriture. Lorsqu'une proie passe juste au-dessus d'elle, elle déploie ses feuilles et l'emprisonne. Une fois l'animal pris au piège, elle l'achève avec ses épines empoisonnées et s'en délecte. Ses proies favorites sont les suceurs sauteurs.

Forêt du Nord[modifier | modifier le code]

  • Arbre-lichen : Ce descendant géant des lichens est fréquent dans la forêt du Nord. Il sert notamment de perchoir aux pieuvres-singe.
  • Suceur ondulant : Une plante qui a évolué pour devenir un super-prédateur, chasseur d'oissons des forêts. Il descend des moisissures.

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Bien qu'il y ait sans doute des milliers d'espèces différentes à appréhender dans le futur, chaque épisode accentue généralement une seule chaine alimentaire.

  1. Welcome to the Future (Bienvenue dans le futur) : une présentation générale des épisodes
  2. Return of the Ice (Retour à l'ère glacière) : après 5 millions d'années, dans les contrées glacées de l'Europe
  3. The Vanished Sea (La mer évaporée) : après 5 millions d'années, dans le désert salé de la Méditerranée
  4. Prairies of Amazonia (Les prairies d'Amazonie) : après 5 millions d'années, dans les prairies vertes où l'Amazone coulait dans le passé
  5. Cold Kansas Desert (Le désert glacé du Kansas) : après 5 millions d'années, en Amérique du Nord
  6. Waterland : après 100 millions d'années, dans les marais du Bengale
  7. Flooded World (le monde inondé) : après 100 millions d'années, dans la mer superficielle
  8. Tropical Antarctica (L'Antarctique tropical) : après 100 millions d'années, dans l'Antarctique qui se situe maintenant à l'équateur
  9. The Great Plateau (Le grand plateau) : après 100 millions d'années, là où était l'Alaska
  10. The Endless Desert (Le désert sans fin) : après 200 millions d'années, à l'intérieur de la seconde Pangée
  11. The Global Ocean (Le vaste océan) : après 200 millions d'années, dans l'océan unique qui constitue le monde
  12. Graveyard Desert (Le règne des insectes) : après 200 millions d'années, dans le plus grand désert de tous les temps
  13. The Tentacled Forest (La forêt tentaculaire) : après 200 millions d'années, dans la forêt tropicale

Scientifiques[modifier | modifier le code]

Les scientifiques qui ont contribué au projet

Leticia Aviles, biologiste de l'évolution
Phillip Currie, paléontologiste et paléornithologiste
Richard Fortey, paléontologiste
William Gilly, biologiste cellulaire et biologiste marin
Stephen Harris, mammalogiste
Kurt M. Kotrschal, zoologiste
Roy Livermore, paléogéographe
R. McNeill Alexander, spécialiste en biomécanique
Karl J. Niklas, biologiste des plantes
Stephen Palumbi, biologiste marin
Jeremy Rayner, zoologiste
Stephen Sparks, géologue
Bruce H. Tiffney, paléobotaniste
Paul Valdes, paléoclimatologue

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]