Le Voyage fantastique (film, 1951)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Voyage fantastique.

Le Voyage fantastique

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Marlene Dietrich et James Stewart

Titre original No Highway
Réalisation Henry Koster
Scénario R.C. Sherriff
Oscar Millard
Alec Coppel
d'après le roman de :
Nevil Shute
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Drame, Thriller
Sortie 1951
Durée 98 min (1 h 38)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Marlene Dietrich and James Stewart in No Highway in the Sky 3.jpg
Marlene Dietrich and James Stewart in No Highway in the Sky 1.jpg

Le Voyage fantastique (No Highway, ou No Highway in the Sky) est un film britannique réalisé par Henry Koster sorti en 1951.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Theodore Honey (joué par James Stewart) est un ingénieur hétérodoxe du Royal Aircraft Establishment qui élève seul (car il est veuf) sa fille Elspeth, une enfant précoce. Un jour, Honey est dépêché par le centre d'essais de Farnborough pour enquêter sur les causes du crash, au Labrador, d'un long-courrier de type Reindeer. Il émet l'hypothèse que la catastrophe est due à la ruine par fatigue de la queue de l'appareil. Afin de tester cette hypothèse, il reconstitue en laboratoire une carcasse soumise à des cycles de vibration de huit heures par jour.

Alors qu'il part en mission pour Terre-Neuve, Honey réalise qu'il se trouve précisément à bord d'un appareil de type Reindeer et il comprend aux réponses de l'équipage que l'avion a atteint un nombre d'heures de vol critique. Quoiqu'il n'ait pas encore confirmation effective de la justesse de son hypothèse, Honey croit de son devoir de prévenir les passagers (au nombre desquels la célèbre actrice Monica Teasdale) et l'équipage du risque couru. Le Reindeer fait escale à l’aéroport de Gander pour un contrôle technique qui ne détecte rien d'anormal. Désespéré à l'idée que l'avion va repartir sans autre précaution, Honey n'hésite pas à coucher le train d'atterrissage de l'appareil alors qu'il est au sol, ce qui provoque l'affaissement du fuselage sur le tarmac et endommage l'avion. Choqués par cet acte de vandalisme, quelques passagers demandent son interpellation.

Mais Miss Teasdale et l’hôtesse de l'air Marjorie Corder (Glynis Johns) se sont pris d'affection pour Elspeth. L'actrice prend la défense de l'expert britannique devant les autorités, et miss Corder tombe amoureuse de lui.

Au cours d'un interrogatoire où sa santé mentale est mise en cause, Honey donne sa démission mais continue à défendre sa théorie. Au centre d'essais de Farnborough, l'épreuve de chargement s'est terminée sans mettre en évidence de rupture par fatigue au bout du nombre de cycles prescrits. Par précaution, le Reindeer est démonté et remonté, mais à la fin d'un vol d'essai, la queue se détache à l'atterrissage. Peu après, la reprise des essais de laboratoire montre que la ruine n'attendait que quelques cycles supplémentaires pour survenir ; seulement Honey n'avait pas pensé à prendre en compte la différence de température entre l'air en altitude et son laboratoire, d'où un écart sur le nombre de cycles...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non-crédités :

Autour du film[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]