Le Voyage d'Hector ou la Recherche du bonheur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Voyage d'Hector est un roman de l'écrivain français François Lelord. Il raconte l'histoire d'un psychiatre, Hector, qui fait un voyage autour du monde pour découvrir ce qu'est le « bonheur ». Le thème principal du roman est donc le bonheur, et comment on le trouve.

L'histoire[modifier | modifier le code]

« Il était une fois un jeune psychiatre qui s’appelait Hector et qui n’était pas très content de lui. » - avec ces mots le roman commence. Hector se demande pourquoi il n’arrive pas à rendre les gens heureux et c’est la raison pour laquelle il fait le tour du monde pour chercher le bonheur. Il note toutes ses leçons dans un petit carnet (que vous trouverez à la fin d’article). Tout d’abord, Hector part pour la Chine pendant que sa petite copine Clara reste à la maison.

Hector se rendra dans une "grande ville chinoise au bord de la mer", où il retrouvera un ami d'enfance devenu un "trader" surmené, puis dans un pays africain en plein chaos (en fait les initiés reconnaîtront Haïti) puis dans "le pays du plus" (le plus de psychiatres, le plus de piscines, le plus de bombardiers stratégiques, le plus de tartes au pommes, le plus de prix Nobel...) où il rencontrera un grand spécialiste du bonheur à qui il montrera son petit carnet. Car au cours de son voyage Hector ne cessera de faire des rencontres, une jeune chinoise, un vieux moine, un homme d'affaires, des enfants des rues, un boss de la drogue, un médecin humanitaire, une jeune femme haïtienne... qui lui donneront chacun un aperçu du bonheur, et lui inspireront une nouvelle "leçon de bonheur" qu'il notera sur son petit carnet. Ex: Leçon de bonheur n°4: parfois le bonheur c'est de ne pas comprendre. "Hector retournera voir le vieux moine en haut de la montagne, qui lira aussi son carnet et lui donnera un aperçu différent sur la recherche du bonheur. Et puis il reviendra auprès de Clara et "ils se marièrent, vécurent heureux, et eurent un petit garçon qui devint psychiatre comme son papa."

Sommaire[modifier | modifier le code]

  1. Hector n’est pas content de lui
  2. Hector se pose des questions
  3. Hector fait une découverte importante
  4. Hector part pour la Chine
  5. Hector fait un bon dîner
  6. Hector s’approche du bonheur
  7. Hector est malheureux
  8. Hector s’approche de la sagesse
  9. Hector fait une découverte
  10. Hector n’est pas amoureux
  11. Hector retrouve un bon copain
  12. Hector rend service
  13. Hector prend des leçons de malheur
  14. Hector apprend une nouvelle leçon
  15. Hector comprend mieux le sourire des enfants
  16. Hector n’a plus une vie tranquille
  17. Hector médite sur sa mort
  18. Hector est malin
  19. Hector fait la fête
  20. Hector prend de l’altitude
  21. Hector fait un peu d’histoire et de géographie
  22. Hector rêve
  23. Hector va à la plage et fait du calcul
  24. Hector se renseigne sur la vie de famille
  25. Hector apprend qu’il n’est pas idiot
  26. Hector apprend à mesurer le bonheur
  27. Hector ne va pas sur Mars
  28. Hector assiste à une expérience
  29. Hector revient sur ses pas
  30. Hector invente le jeu des cinq familles
  31. Hector a fait un beau voyage

Un conte de fée moderne[modifier | modifier le code]

Quelquefois à travers la lecture du livre la question de savoir si ce n’est pas un conte de fée moderne peut nous venir à l’esprit.

Pour commencer, la première phrase : « Il était une fois un jeune psychiatre qui s’appelait Hector … » (p. 9) suscite déjà les souvenirs de l’enfance où Blanche-neige et les sept nains ou d’autre héros des contes de fée étaient introduit par la même formule. À part cela, l’auteur essaie tout pour rendre heureux l'ensemble des personnages à la fin : Ying Li est libérée de sa profession, Hector et Clara se marient enfin, Édouard découvre la cinquième famille du bonheur… Bref, c’est le happy end parfait.

Bien que l’histoire ne se déroule pas dans un environnement fabuleux, ni l’époque ni le lieu de l’histoire ne sont indiqués précisément. Donc, on peut deviner ou penser que la ville chinoise est Hongkong, la plus grande métropole économique dans cette région, mais pour le pays africain les recherches sont plus difficiles.

En plus, plusieurs éléments ont l’air fantastique et miraculeux. Normalement, on n’attendrait pas que des vrais bandits en Afrique qui sont prêts à tuer n’importe qui seulement pour voler une voiture soient intimidés par la menace de la colère d’un Eduardo, un négociant international en drogues. Bien sûr, il est possible que son influence soit assez forte sur le continent africain, mais on doute qu’une prostituée en Chine puisse avoir une telle chance de bonifier sa vie.

À cela s’ajoute que Hector semble être un héros "rétro" parce qu’il est gentil, il écoute bien ses patients, il est le seul à aider Djamila, il veut améliorer le monde, etc. Or, sa passion pour les très belles femmes révèle de petits défauts. D’un autre côté, il doit s’imposer et surmonter des obstacles pendant son aventure pour parvenir à ses fins.

Généralement, on peut croire que les personnages sont plutôt des archétypes. Un exemple en est l’expert du bonheur au Pays du Plus qui brûle de jalousie tout de suite quand il voit son amour parler à un autre être masculin. Dans un conte de fée une telle distinction entre les bons et les vilains est aussi pratiquée.

En Chine, Hector fait la connaissance d’un vieux moine qui représente dans un certain sens l’intervention d’un bon esprit qui l’initie dans les mystères profonds du bonheur. Comme dans un conte de fée un message moral est transmis de sorte que le lecteur apprenne comment il arrive à une vie heureuse lui-même.

Finalement, la langue très simple permet aux enfants ou à ceux qui ne parlent pas le français dès leur naissance de comprendre facilement le contenu et la structure syntaxique. Le style est marqué par un vocabulaire limité qui adoucit des expressions censées être trop dures. L’auteur utilise de préférence des phrases principales et coordonnées courtes. Cela entraîne des procédés de style comme l'anaphore et le parallélisme. En conclusion, on constate plusieurs éléments d’un conte de fée que François Lelord a modernisé dans son livre.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Le Voyage d'Hector ou la recherche du bonheur (Broché), paru chez Éditions Odile Jacob, le 21 août 2002
  • Le Voyage d'Hector ou la recherche du bonheur (Poche), paru chez Éditions Odile Jacob, le 9 mars 2004

Suites[modifier | modifier le code]

Le 10 mars 2005, Lelord a publié le livre Hector et les secrets de l'amour, dans lequel il continue à raconter l'histoire d'Hector.

En septembre 2006, le livre Le nouveau voyage d'Hector à la poursuite du temps qui passe est paru.