Le Voleur et les Chiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Voleur et les Chiens (اللص والكلاب ou Al-Liss wa'l-Kilâb) est un roman de l'auteur égyptien Naguib Mahfouz, paru en 1961.

Résumé[modifier | modifier le code]

À sa sortie de prison, Saïd Mahrane veut se venger. Sa fille Sana' et sa femme Nabawiyya vivent maintenant chez Aliche, qui lui a pris sa famille.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Ce roman est considéré comme appartenant à une période « symboliste » de l'auteur[1]. « L'écrivain utilise une forme précipitée, brutale, lapidaire, pour dénoncer la cruauté sociale qui a fait un criminel d'un honnête homme[1]. »

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marie Francis-Saad, Naguib Mahfouz. Du fils du pays à l'homme universel, Revue du monde musulman et de la Méditerranée, 1991, Volume 59, Numéro 59-60, pp. 241-252.

Liens externes[modifier | modifier le code]