Le Village des damnés (film, 1960)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film de Wolf Rilla. Pour le film de John Carpenter, voir Le Village des damnés.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Village des damnés.

Le Village des damnés (Village of the Damned) est un film britannique réalisé par Wolf Rilla, sorti sur les écrans en 1960.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le village de Midwich en Angleterre est le théâtre d'un phénomène mystérieux. Tous les habitants et les animaux deviennent inconscients pendant plusieurs heures ainsi que toute personne qui pénètre dans un périmètre autour du village. Même des militaires équipés de masque à gaz s'évanouissent. La population entière se réveille au même moment sans qu'il soit possible aux autorités de trouver une explication au phénomène.

Quelques mois plus tard, les douze femmes et filles du village en âge d'enfanter se retrouvent enceintes et accouchent le même jour d'enfants blonds aux yeux un peu étranges. Ces enfants vont se révéler physiquement et intellectuellement très avancés pour leur âge, avec des dons de télépathie mais vont manifester assez rapidement des intentions particulièrement hostiles à l'encontre de la population. Les autorités britanniques apprennent que des phénomènes identiques se sont produits dans différents endroits du monde. Seulement en URSS les enfants ont survécu, dans les autres pays, ils sont morts prématurément ou ont été assassinés...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film a été tourné dans le vilage de Letchmore Heath près de Watford à 20 kilomètres au nord de Londres.
  • Le film a fait l'objet d'une suite, sortie en 1964: Les Enfants des damnés (ou Ces êtres venus d'ailleurs, titre original :Children of the Damned), réalisée par Anton Leader, donnant subrepticement l'origine de ces enfants[1].
  • Le film a été mis en préproduction dès 1957 et l'acteur Ronald Colman fût contacté pour tenir le rôle principal. Le projet s'est heurté à l'opposition des groupes religieux qui n'admettait pas que l'on montre au cinéma des enfants né sans père et d'une mère vierge.[2] La production fût transférée en Angleterre trois ans plus tard. Coïncidence : le premier rôle échut à George Sanders qui avait épousé Benita Hume, la veuve de Ronald Colman.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Critique de Le village des Damnés sur Devildead
  2. Brode, Douglas (2003). Edge of Your Seat: The 100 Greatest Movie Thrillers. Kensington. p. 48. ISBN 978-0-8065-2382-8.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]