Le Vent des Aurès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Vent des Aurès (arabe : ريح الاوراس Rih el-Aouras) est un film algérien de Mohammed Lakhdar-Hamina, présenté au public en 1966.

Avec Le Vent des Aurès, Mohammed Lakhdar-Hamina signait un chef-d'œuvre réaliste aux accents épiques traversée par l’interprétation muette de Keltoum. le film compte parmi les classiques de la cinématographie algérienne.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans une Algérie colonisée par la France, au fin fond de la campagne (aux Aurès), une mère cherche désespérément son fils raflé par l’armée française et incarcéré depuis plusieurs semaines dans un camp. Avec courage, elle défie les soldats français pour le trouver, allant d'un camp à l’autre, son obstination l’amène à trouver le camp dans lequel se trouve son fils, et d'y revenir jour après jour, indifférente aux menaces et aux intimidations des soldats français, animée par le plus pur et le plus fort des sentiments humains : l’amour d’une mère.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

  • Prix de la Première œuvre au Festival de Cannes 1967.

Lien externe[modifier | modifier le code]