Le Trésor de la Sierra Madre (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article connexe : Le Trésor de la Sierra Madre.
Le Trésor de la Sierra Madre
Auteur B. Traven
Genre Roman d'aventures
Version originale
Titre original Der Schatz der Sierra Madre
Éditeur original Buchergilde Gutenberg
Langue originale Allemand
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Date de parution originale 1927
Version française

Le Trésor de la Sierra Madre (Der Schatz der Sierra Madre) est un roman d'aventures de B. Traven, paru en 1927.

Le roman est adapté au cinéma sous le même titre par John Huston en 1948.

Résumé[modifier | modifier le code]

L’action se déroule dans le Mexique des années 1920. Deux aventuriers américains, Dobbs et Curtin partent à la recherche d’or en compagnie d’un vieux prospecteur nommé Howard. Malgré les ennuis qu’il pressent, le vieillard accepte tout de même de partir. De façon surprenante, le vieux prospecteur s’avère extrêmement endurant, et surtout il sait comment trouver de l’or dans la très inaccessible Sierra Madre[Laquelle ?].

Les trois compagnons finissent par découvrir un petit filon et c’est alors que la discorde s’installe entre eux. Avant même de reprendre le chemin du retour à la civilisation, la « fièvre de l’or » s’empare de Dobbs auquel a échu le tiers d’une petite fortune. Sa crainte paranoïaque d’être roulé lui fait perdre d’abord sa confiance en ses deux compagnons puis sa raison lorsqu’il tente de s’emparer de la totalité du trésor, dont il se fait déposséder à son tour par les bandits auxquels le trio avait réussi à échapper précédemment.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Dans les années 1920, la violence de la Révolution mexicaine était dans l'ensemble retombée. Toutefois, des bandits en groupes dispersés continuaient à terroriser le pays. Pour les éliminer, le nouveau gouvernement post-révolutionnaire envoyait patrouiller dans les zones reculées une police fédérale efficace mais brutale connue sous le nom de Federales (appelée Rulales avant 1910). Les étrangers américains, tels que les « prospecteurs » dans cette histoire, couraient un réel danger d’être assassinés par les bandits s’ils croisaient leur chemin. De même les bandits n’avaient guère droit qu’à une « dernière cigarette » s’ils venaient à être capturés par les unités de l’Armée, et devaient même creuser leur propre tombe avant d’être exécutés.

C’est dans ce contexte que les trois gringos s’en vont chercher fortune.

Adaptation[modifier | modifier le code]