Le Tourneur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tourneur.
Le Tourneur
L'église Saint-Martin
L'église Saint-Martin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Canton Le Bény-Bocage
Intercommunalité Communauté de communes de Bény-Bocage
Maire
Mandat
Didier Duchemin
2014-2020
Code postal 14350
Code commune 14704
Démographie
Gentilé Tournerais
Population
municipale
608 hab. (2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 57′ 49″ N 0° 49′ 24″ O / 48.963611, -0.82333348° 57′ 49″ Nord 0° 49′ 24″ Ouest / 48.963611, -0.823333  
Altitude Min. 87 m – Max. 242 m
Superficie 23,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Le Tourneur

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Le Tourneur

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Tourneur

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Tourneur

Le Tourneur est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 608 habitants[Note 1] (les Tournerais[1]).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en Bocage virois. Couvrant 2 302 hectares, son territoire est le plus étendu du canton du Bény-Bocage. Son bourg est à 5 km au nord du Bény-Bocage, à 18 km au nord de Vire, à 18 km au sud-est de Torigni-sur-Vire et à 21 km au sud-ouest de Villers-Bocage[2].

Le bourg est traversé par la route départementale no 53 qui le relie au sud-est à la D 577 (ancienne route nationale 177 Caen-Vire-Mortain) et poursuit son parcours au nord-ouest vers Saint-Martin-des-Besaces. La D 109 s'y greffe à l'est du bourg et permet de rejoindre Le Bény-Bocage au sud. Le territoire est également parcouru au nord par la D 185c qui joint le bourg de Saint-Denis-Maisoncelles à la D 53 et au sud par la D 298 reliant la D 109 à la D 577 et permettant aux habitants du Bény-Bocage et du sud de la commune de prendre la direction de Caen. L'accès à l'A84 est à 8,5 km au nord du bourg, à Saint-Ouen-des-Besaces (sortie 41).

Le Tourneur est dans le bassin de la Vire, par son affluent la Souleuvre qui traverse le sud du territoire. Deux de ses affluents collectent l'essentiel de ses eaux : le Roucamps qui marque la limite avec La Ferrière-Harang à l'ouest et Saint-Martin-des-Besaces au nord-ouest, et le Courbençon qui passe au sud du bourg. Un ruisseau plus modeste draine la petite partie en rive gauche de la Souleuvre.

Le point culminant (242 m) se situe au nord-est, au lieu-dit la Montagne. Le point le plus bas (87 m) correspond à la sortie de la Souleuvre du territoire, au sud-ouest. La commune est bocagère.

Communes limitrophes du Tourneur[3]
Saint-Martin-des-Besaces Saint-Martin-des-Besaces Brémoy
La Ferrière-Harang,
Saint-Denis-Maisoncelles
du Tourneur[3] Saint-Pierre-Tarentaine
Carville Le Bény-Bocage Saint-Pierre-Tarentaine

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le Tourneur, Tourneor en 1155[4] : l'origine du toponyme est attribuée à une activité potière[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Tourneur fut chef-lieu d'une sergenterie de vingt-deux paroisses au Moyen Âge[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
v. 1850   Alcide Duhamel[7]    
mars 1977 mars 2001 Gilbert Chardine SE  
mars 2001 septembre 2010 Robert Lefrançois SE Agriculteur
novembre 2010[8] en cours Didier Duchemin[9] SE Facteur
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et deux adjoints[10].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 608 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Le Tourneur[11]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Le Tourneur a compté jusqu'à 1 832 habitants en 1831.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 691 1 790 1 644 1 733 1 832 1 830 1 735 1 666 1 684
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 575 1 544 1 477 1 336 1 357 1 257 1 238 1 252 1 203
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 148 1 145 1 034 870 897 865 865 821 785
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
738 687 593 527 506 500 560 577 608
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2004[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La Souleuvre au Moulin Pinel

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'Union sportive du Tourneur fait évoluer une équipe de football en division de district[16].

Manifestations[modifier | modifier le code]

Chaque année depuis 1969[17], l'un des premiers week-ends de printemps (deuxième quinzaine de mars), est célébrée la fête des jonquilles dans la vallée d'un affluent de la Souleuvre, le Courbançon. Cette manifestation attire au Tourneur de nombreux Bocains.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, afin de permettre les comparaisons entre communes selon une périodicité de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999, de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, outre les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement, que les années 2006, 2011, 2016, etc. et la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Site de la Communauté de communes de Bény-Bocage - Le Tourneur » (consulté le 11 juillet 2010)
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  5. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton,‎ octobre 1999 (ISBN 2-86253247-9), p. 150
  6. Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 3 : Arrondissements de Vire et de Bayeux, Caen, Hardel,‎ 1857 (lire en ligne), p. 206
  7. Annuaire du calvados, année 1850, p.368
  8. « Ouest-france.fr - Le Tourneur : Didier Duchemin a été élu maire » (consulté le 29 novembre 2010)
  9. Réélection 2014 : « Didier Duchemin et ses adjoints réélus », sur Ouest-france.fr (consulté le 7 avril 2014)
  10. « Le Tourneur (14350) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 mai 2014)
  11. Date du prochain recensement à Le Tourneur, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  14. « Œuvres mobilières au Tourneur », base Palissy, ministère français de la Culture
  15. Hippolyte Gancel, Les Saints qui guérissent en Normandie, Rennes, Éditions Ouest-France,‎ janvier 2006 (ISBN 978-2-7373-4726-9), p. 59
  16. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – U.S. Le Tourneur » (consulté le 5 janvier 2013)
  17. « Ouest-France - maville.com : Le bilan de la Fête des jonquilles et la galette des Rois - Le Tourneur » (consulté le 8 novembre 2008)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :