Le Tigre rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Karaté Tiger

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Tombe de Bruce Lee

Titre original No Retreat, No Surrender
Réalisation Corey Yuen
Scénario Corey Yuen
Keith W. Strandberg
Acteurs principaux
Sociétés de production New World Pictures
Balcor Film Investors
Seasonal Film Corporation
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action
Sortie 1985
Durée 85 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Tigre rouge (Karaté Tiger, ou No Retreat, No Surrender aux États-Unis) est un film américain réalisé par Corey Yuen en 1985.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jason est un jeune karatéka qui s'entraîne dans le dojo de son père, à Los Angeles. Un soir, après l'entraînement, le père de Jason reçoit la visite de mafieux qui veulent s'emparer de sa salle. Comme il refuse de céder, le chef des criminels demande à son homme de main, Yvan, de lui briser la jambe, le laissant handicapé à vie.

Le père de Jason décide alors d'emmener sa famille à Seattle et d'y ouvrir un bar, abandonnant définitivement le karaté. Mais Jason continue de s'entraîner, ce qui agace son père qui, de colère, met à sac la salle d'entraînement de son fils. Désemparé, Jason demande à son idole, Bruce Lee, dont le portrait est affiché dans la pièce, de lui venir en aide.

Peu après, pendant la nuit, le fantôme de Bruce Lee lui rend visite et commence à l'entraîner au jeet kune do. À force de courage et de volonté, de pratiquant moyen, Jason devient rapidement un combattant hors pair.

Et bientôt, il aura l'occasion de tenter de venger son père lorsque Yvan, à la demande de son patron, vient à Seattle défier les combattants des dojos locaux...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
  • C'est le film qui a fait connaitre Jean-Claude Van Damme, avec une apparition d'à peine 10 minutes. Il réussit à imposer un magnétisme implacable et vole même la vedette à Kurt McKinney.
  • Kim Tai Chung, qui tient dans ce film le rôle de Bruce Lee, était aussi une des doublures de ce dernier dans Le Jeu de la mort.
  • Il aura fallu plus d'une vingtaine d'années afin que la bande son de la version mondiale (Europe, Asie, Australie, Nouvelle-Zélande...) soit disponible pour le grand public[1].
  • Le combat final entre Jean-Claude Van Damme et Kurt McKinney a été chorégraphié par Corey Yuen qui a aussi réalisé les chorégraphies de films avec Jet Li (L'Arme fatale 4, Roméo doit mourir, The One) ou Jason Statham (Le Transporteur, Le Transporteur 2, Le Transporteur 3).
  • La scène finale où JCVD enchaîne les combats est considérée par les fans de l'acteur comme l'une de ses plus belles prestations de combat.

Sortie[modifier | modifier le code]

Titres internationaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]