Le Tapis magique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tapis magique (homonymie).
Le Tapis magique
9e album de la série Iznogoud
Scénario René Goscinny
Dessin Jean Tabary
Genre(s) humour

Personnages principaux le Grand Vizir Iznogoud, le Calife Haroun El Poussah, Dilat Laraht
Lieu de l’action Bagdad

Langue originale français
Éditeur Dargaud
Albums de la série Iznogoud
Précédent Le Jour des fous Iznogoud l'acharné Suivant

Le Tapis magique est le neuvième album de la série de bandes dessinées Iznogoud, scénarisé par René Goscinny et dessiné par Tabary et publié par Dargaud en 1973. L'album comprend quatre épisodes.

Le Tapis magique[modifier | modifier le code]

Iznogoud achète à un fakir un tapis volant dont la particularité est de filer on ne sait où (mais très loin) quand on prononce le mot "barbapapa". Il ne reste plus qu'à décider le calife Haroun El Poussah à voyager avec. L'épisode aboutit en Chine.

Incognito[modifier | modifier le code]

Le calife Haroun El Poussah décide de parcourir Bagdad vêtu en mendiant afin de sonder sa popularité. En son absence, Iznogoud donne des ordres pour faire emprisonner tout mendiant qui se présenterait au palais.

La chasse au tigre[modifier | modifier le code]

Iznogoud persuade le Calife de changer sa descente de lit, un prétexte pour l'emmener à une chasse au tigre où le Calife joue le rôle de la chèvre.

La boîte à souvenir[modifier | modifier le code]

Iznogoud achète à un touriste japonais un polaroïd qui transforme réellement les sujets photographiés en photographie. Les tentatives d'user du procédé sur le Calife sont ponctuées de nombreux calembours.

  • À noter que le dessinateur Tabary est lui-même victime de l'appareil magique à la dernière case.