Le Téléphone rose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Téléphone rose est un film français réalisé par Édouard Molinaro, sorti en 1975

Synopsis[modifier | modifier le code]

Des difficultés financières vont entraîner le rachat de l'entreprise Castejac de Toulouse par le groupe américain Fielding. Benoît Castejac se rend à Paris pour négocier avec Morrison, le représentant du groupe. Ce dernier charge son directeur des relations publiques, Levêgue, de fournir une call-girl au P.D.G. toulousain : il s'agit de rendre plus agréable son séjour et plus facile la négociation. Benoît rencontre Christine, qu'on lui présente comme la nièce de Levêgue, et en tombe amoureux. De retour à Toulouse, il doit faire face à une grève menée par Bastide, le délégué syndical et l'un des joueurs de l'équipe de rugby animée par Benoît. Lors d'un nouveau séjour à Pans, celui-ci apprend, de Levêgue la vérité. Il fait venir Christine, l'insulte, puis il la supplie de le suivre. Christine se moque de lui. À Toulouse, Françoise Castejac, jalouse, décide de coucher avec un envoyé de Morrison, puis de se séparer de Benoît. Celui-ci est seul, abandonné de tous. Un dernier espoir : Christine…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]