Le Supplice de Jane Grey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Supplice de Jane Grey
Image illustrative de l'article Le Supplice de Jane Grey
Artiste Paul Delaroche
Date 1833
Type Huile sur toile
Dimensions (H × L) 246 cm × 297 cm
Localisation National Gallery, Londres()

Le Supplice de Jane Grey[1] est une peinture à l'huile du peintre français Paul Delaroche achevée en 1833 et aujourd'hui exposée à la National Gallery de Londres. La toile représente les instants précédant l'exécution de Lady Jane Grey, héritière d'Édouard VI, proclamée reine d'Angleterre à l'âge de 16 ans en juillet 1553, destituée neuf jours après son couronnement et décapitée à la tour de Londres sur ordre de Marie Tudor, également prétendante au trône. Elle est surnommée, du fait de la brièveté de son règne, la « reine de neuf jours ».

Sujet[modifier | modifier le code]

Lady Jane Grey était la petite-nièce du roi d'Angleterre Henri VIII et la cousine de son fils, l'éphémère Edouard VI. Après la mort de ce dernier, elle fut proclamée reine, passant avant les filles d'Henri VIII, Marie Tudor et Élisabeth. Deux semaines après la mort de son frère, Marie Tudor, qui avait l'appui du peuple anglais, revendiqua le trône ; Jeanne dut abdiquer après n'avoir régné que neuf jours. Avec son mari, Lord Guilford Dudley, et son père, elle fut emprisonnée à la tour de Londres sous l'inculpation de haute trahison. Son procès eut lieu en novembre, mais la peine de mort prononcée à son encontre fut provisoirement suspendue. En février 1554, le père de Jane, qui avait été libéré, fut un des chefs lors de la rébellion de Wyatt et, le 12 février, Marie fit décapiter Jane, alors âgée de 16 ans, ainsi que son mari. Son père les suivit deux jours plus tard[2].

Genèse[modifier | modifier le code]

Delaroche a réalisé cette toile presque trois cents ans après l'exécution de Jane Grey, s'appuyant sur des sources historiques contemporaines, dont des documents du XVIe siècle, qui lui ont permis de reproduire le plus fidèlement possible les vêtements des personnages du tableau. Paul Delaroche avait construit sa réputation dans le genre du drame historique, et s'est distingué, dans les salons parisiens, par sa recherche du détail, le réalisme et parfois la violence qui se dégagent de ses tableaux. En dépit de la familiarité du peintre avec la représentation picturale d'événements historiques célèbres, certains détails du tableau demeurent inexacts.

L'œuvre représente les derniers instants de la vie de Jane Grey, peu avant son exécution. La victime, tout de blanc vêtue, les yeux bandés, est à genoux, et s'apprête à placer sa tête sur le billot, posé sur un tas de paille fraiche destiné à boire le sang de la condamnée[3]. Elle est assistée d'un homme, situé à sa gauche, qui est vraisemblablement Sir John Brydges, 1er baron Chandos, lieutenant de la tour au moment où Jeanne a été exécutée[4]. La figure à droite du tableau est celle du bourreau; il est debout et tient une hache. Jeanne Grey avait, durant sa captivité, le droit d’être visitée par des dames d’honneur, dont l'une était la nourrice de son enfance. Sur le tableau, Jeanne Grey est accompagnée de deux dames d'honneur, situées en arrière plan du tableau.

On sait aujourd'hui que l'exécution s'est déroulée en extérieur, dans l'enceinte de la tour de Londres, en un lieu connu sous le nom de « Tower Green », là même où furent exécutées Anne Boleyn et Catherine Howard, respectivement deuxième et cinquième épouse d’Henri VIII. La peinture indique que Delaroche n'était pas au fait de cet aspect de l'événement, et qu'il a pris la liberté d'imaginer le lieu en fonction de ses connaissances historiques sur des événements similaires. Dans l'œuvre de Delaroche, la scène se déroule sur une estrade de bois surélevée, similaire à celle sur lesquelles avaient lieu les exécutions, durant la Révolution française, des personnalités de la royauté et la noblesse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Le Supplice de Jane Grey », base Joconde, ministère français de la Culture. Consulté le 22 février 2010.
  2. (en) « Historic Figures: Lady Jane Grey (1537 - 1554) », Site de la BBC (consulté le 23 février 2010)
  3. (fr) Athanase Coquerel, Libres Études : Critique, Histoire, Beaux-Arts et Voyages, Paris, Germer-Baillière,‎ 1868, 372 p. (lire en ligne), p. 272
  4. (en) « The Execution of Lady Jane Grey », National Gallery (consulté le 23 février 2010)

Sources[modifier | modifier le code]