Le Serpent vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Das Märchen (Le Conte), connu en français sous le titre Le Serpent vert, est un conte merveilleux de Johann Wolfgang von Goethe publié en 1795 dans le magazine de Friedrich Schiller, Die Horen (les Heures).

Thème[modifier | modifier le code]

Le conte met en scène la rencontre impossible de deux jeunes gens vivant au sein d'un monde divisé par un fleuve. La jeune fille, atteinte d'un maléfice, ne peut être touchée par aucun être vivant sans provoquer leur mort. Le jeune homme, désespéré, cherche à l'enlacer, et meurt. Il faudra la mobilisation de personnages très divers pour ramener celui-ci à la vie et permettre son mariage avec la jeune fille: un serpent vert, deux feux follets, un passeur, un vieux sage et son épouse. Ceux-ci vont réveiller quatre rois qui attendent leur heure de longue date dans un temple enfoui au cœur d'une montagne. Les temps étant révolus, le temple sort de terre, le jeune homme est sacré roi, et le monde est réuni par le sacrifice du serpent, qui se transforme en pont entre les deux rives.