Le Secret de maître Cornille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Secret de maître Cornille est une nouvelle d'Alphonse Daudet publiée dans le recueil Lettres de mon moulin.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le moulin de maître Cornille est le seul encore en activité depuis qu’une minoterie à vapeur s’est installée. Or, depuis longtemps, plus personne ne lui apporte de blé alors que les ailes du moulin continuent de tourner. On découvre que ce que le meunier fait passer pour des sacs de farine ne sont que des sacs de plâtre. Les villageois décident alors d’apporter du blé au moulin. Maître Cornille pleura de joie en les voyant tous arriver ; il avait toujours cru qu'un jour les gens reviendraient chez lui moudre du blé, bien qu'il commençait progressivement à perdre espoir. Durant toute la fin de la vie de Maître Cornille, les gens de la région continuèrent à lui amener régulièrement quelques sacs à moudre, mais quand le vieux meunier mourut, le dernier des moulins à vent s'éteignit avec lui.

Lien externe[modifier | modifier le code]