Le Royaume (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Royaume et Le Royaume.

Le Royaume

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Photo de la ville d'Abou Dabi, où fut tourné une partie du film.

Titre québécois Le Royaume
Titre original The Kingdom
Réalisation Peter Berg
Scénario Matthew Michael Carnahan
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Relativity Media
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Thriller, action, drame
Sortie 2007
Durée 110 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Royaume (The Kingdom) est un film américano-allemand réalisé par Peter Berg, sorti en 2007.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Quatre agents du F.B.I. débarquent à Riyad, en Arabie saoudite pour retrouver le responsable de deux attentats contre des ressortissants américains. Dans leurs tâches, ils seront aidés d'un policier saoudien.

Résumé[modifier | modifier le code]

À Riyad, en Arabie saoudite, lors d'un match de softball, un quartier résidentiel peuplé notamment d'Américains et de leur famille est la cible d'une attaque de terroristes, dont certains se sont fait passer pour des policiers saoudiens. L'attentat a fait plusieurs blessés, mais il s'agit d'un piège pour attirer les autorités américaines en faisant exploser une bombe causant de gros dégâts et plus de 100 morts et 200 blessés. Parmi les victimes, Francis Manner, agent du F.B.I. en poste sur place. Ce dernier était le meilleur ami et collègue de Ronald Fleury, agent fédéral, mais également de la spécialiste en médecine légale de l'agence, Janet Mayes.

En raison de ses excellentes relations avec le royaume du Moyen-Orient, le gouvernement des États-Unis, dont certains ressortissants figurent sur la liste des victimes, hésite à bouger  : le Département de la Justice et le Département d'État entravant l'enquête. Qu'à cela ne tienne, Fleury parvient à se rendre sur place après de difficiles tractations et constitue une petite équipe afin de traquer les auteurs de l'attentat ; elle comprend Mayes, mais aussi l'expert en démolition Grant Sykes et l'analyste Adam Leavitt.

À leur arrivée à Riyad, les enquêteurs américains sont accueillis par le colonel Faris Al Ghazi, responsable de l'enquête sur cette tragédie, avec lequel ils vont collaborer. Mais ils comprennent qu'il ne gère pas l'affaire et que leurs homologues saoudiens sont peu enclins à coopérer, les cantonnant à un simple rôle d'observateur.

Mais grâce au professionnalisme d'Al Ghazi, devenu leur interlocuteur et avec lequel une complicité amicale commence à naître, Fleury parvient à gagner la confiance des Saoudiens et réussit à démarrer véritablement cette enquête.

Les agents et Al Ghazi, accompagnés d'un subalterne, Haytham, remontent jusqu'au terroriste Abu Hamza, mais l'enquête est au point mort, lorsque Leavitt est enlevé par des terroristes. Au cours d'une course-poursuite dans les rues de la ville, ses coéquipiers réussissent à retrouver la trace des criminels, à secourir Leavitt et à découvrir la cachette d'Abu Hamza. Le chef terroriste est tué, mais Al Ghazi est gravement blessé au cours de la mission et meurt dans les bras de Fleury. De retour aux États-Unis, Fleury et son équipe sont félicités par leur patron.

Plus tard, le petit-fils d’Abu Hamza se souvient que son grand-père lui a demandé de le venger et de les tuer tous. C’est aussi ce que Fleury avait promis à Janet après la mort de Manner, lorsqu'il avait chuchoté à son oreille lors d'un briefing.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

film interdit aux moins de douze ans en france

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

Peter Berg eu l'idée du film une dizaine d'années auparavant, à la suite de l'attentat des tours de Khobar, en Arabie saoudite, survenu le 25 juin 1996 : la branche armée locale du Hezbollah fit exploser devant les tours un camion plein de fioul, provoquant la mort de dix-neuf américains et en blessant 372 personnes.

« Cet acte terroriste constitua l'une des attaques antiaméricaines les plus violentes jamais perpétrées dans la région. Il porta aussi un coup très dur aux Saoudiens, et amena le FBI à collaborer, pour la première fois, avec les autorités locales en vue d'identifier les coupables. L'enquête se révéla délicate et laborieuse. J'ai pensé qu'il serait fascinant d'illustrer cette rencontre entre Américains et Arabes, de montrer les efforts de rapprochements de deux cultures qui ont un intérêt commun à lutter contre l'extrémisme religieux et ses violences »

— Peter Berg, réalisateur du film[2].

Casting[modifier | modifier le code]

C'est durant le tournage de Miami Vice : Deux flics à Miami, réalisé par Michael Mann, que Jamie Foxx reçut le scénario du Royaume par ce dernier, qui est le producteur du film, auquel l'acteur accrocha immédiatement au personnage de l'agent fédéral Ronald Fleury[2],[3].

« Fleury se faisait une idée assez abstraite de la lutte antiterroriste, mais depuis la mort de son vieil ami, il se sent personnellement impliqué dans ce combat qu'il est bien décidé à mener à terme. »

— Jamie Foxx, interprète de Ronald Fleury[3].

De plus, Mann ajoute que Foxx « a le don de s'investir totalement dans des personnages de styles très divers » et qu'il lui « paraît on ne peut plus crédible en homme du FBI, de par l'intensité et le sérieux qu'il dégage[3]», avis partagé par l'autre producteur du film, Scott Stuber, avec lequel il avait travaillé avec l'acteur sur Ray, Jarhead et Miami Vice, qui est convaincu qu'il est l'homme de la situation, il le pressa d'accepter de l'incarner[3].

Pour incarner le seul personnage principal féminin du groupe, Janet Mayes, le réalisateur Peter Berg choisit de confier le rôle à Jennifer Garner, amie de longue date ayant joués dans quelques épisodes de la série Alias, dans lequel elle tenait le rôle principal (ce dernier avait également tourné avec le mari de l'actrice, Ben Affleck, dans Mi$e à prix). Cette dernière fut fascinée et terrifié par le script et s'immergea rapidement dans l'univers de son personnage, expert en linguistique formée aux méthodes de la police scientifique. Elle ajoute concernant Janet :

« L'un de ses meilleures amis de Quantico, Fran Manners, est mort dans l'attentat, et Janet ne supporterait pas d'être écartée de l'enquête pour de vagues raisons diplomatiques. »

— Jennifer Garner, interprète de Janet Mayes[3].

Le rôle de Sykes, expert en démolitions et le vétéran de l'équipe, est confié à l'acteur Chris Cooper, qui ne fut pas seulement séduit par l'aspect thriller politique, mais par « les informations solides qu'il nous livre sur les relations des États-Unis et de l'Arabie saoudite.  »

« Lorsque je tombe sur un projet aussi actuel et informatif, je n'ai qu'une envie : y apporter ma pierre. »

— Chris Cooper, interprète de Grant Sykes[3].

Le personnage de l'analyste Adam Levitt, spécialiste du renseignement auquel le scénariste a prêté l'humour narquois d'un ami de Washington[3], est confié à l'acteur Jason Bateman, davantage connu pour ses rôles humoristiques (Dodgeball ! Même pas mal !, Arrested Development) et qui avait donné la réplique à Peter Berg dans Mi$e à prix.

« "Le script est suffisamment riche pour laisser chacun libre d'interpréter à sa guise son message politique [...] Pour moi, ce film souligne avant tout la futilité de la vengeance. Par ailleurs il regorge d'intrigues et de dangers, le tout traité de façon très excitante sur le mode d'un super film d'action. »

— Jason Bateman, interprète d'Adam Levitt[3].

Parmi les autres rôles, ceux des policiers saoudiens Al-Ghazi et Haytham, qui aident l'équipe, ils sont confiés respectivement aux acteurs Ashraf Barhom et Ali Suliman, vus dans le long-métrage Paradise Now, sur le terrorisme palestinien.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage du Royaume débuta le 10 juillet 2006, dans la région de Phoenix, en Arizona, où l'équipe travailla une dizaine de semaines. Outre Sun Valley, les principaux extérieurs américains furent réalisés à Mesa, sur le campus de l'Université Polytechnique d'Arizona ainsi qu'au Ministère de la Justice et au mémorial de la Deuxième Guerre de Washington, D.C..

Les scènes de désert furent tournées en Arizona :

« Nous devions trouver un endroit aux États-Unis qui reflète le plus fidèlement possible le désert d'Arabie saoudite. Et vous n'avez que deux options : soit la région du Sud-Ouest, c'est-à-dire l'Arizona, soit la Californie. La topographie des alentours de Phoenix, la texture de son désert était selon nous le plus proche et précis possible du désert d'Arabie saoudite. »

— Scott Stuber (en), producteur du film[2].

Mais le tournage est émaillé par un accident : à Mesa, Peter Berg est impliqué dans un accident entraînant la mort de l’accessoiriste Nick Papac. Le SUV qu'il conduisait à percuté le quad conduit par Papac, qui décèdera trois heures plus tard. Le tournage a repris un jour après l'accident.

Le film fut également tourné à Riyad (Arabie saoudite), Abou Dabi , aux Émirats arabes unis durant deux semaines à la mi-septembre[4] et également à l'Emirates Palace, hôtel de luxe de la ville d'Abou Dabi[5],[6] . Soucieuse de ne pas heurter la population locale, la production a fait distribuer à l'ensemble des acteurs et des techniciens un mémo de dix-sept pages, fournissant de précieuses indications en matière de protocole, de comportements, d'habillement, de respect des traditions et des coutumes locales[2].

Réception[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le Royaume a obtenu des critiques modérées, que ce soit dans les pays anglophones ou en France. Le site Rotten Tomatoes lui attribue un pourcentage de 51 %, basé sur 92 commentaires positifs et 90 commentaires négatifs et une note moyenne de 5.8/10 pour la catégorie All Critics et un pourcentage de 46 %, basé sur 19 commentaires positifs et 22 commentaires négatifs et une note moyenne de 5.5/10 dans la catégorie Top Critics[7]. Le site Metacritic lui attribue une moyenne de 56/100, basé sur 22 commentaires positifs, 12 commentaires modérés et 3 commentaires négatifs[8].

En France, le site Allociné, ayant recensé 18 titres de presse concernant Le Royaume, lui attribue une note moyenne de 2.6/5 [9]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial[10] 86 658 558 $ 31 décembre 2007  ?
Drapeau des États-Unis États-Unis[10] 47 536 778 $ 31 décembre 2007  ?
Drapeau de la France France[11] 408 953 entrées 25 novembre 2007 4

Aux États-Unis, pour sa première semaine d'exploitation, le film démarre à la seconde place du box-office, derrière Maxi papa [12], mais quitte le Top 10 dès la quatrième semaine, avec un cumul de 44 718 800 dollars [13], mais le film chute de places en places, avec un nombre réduit en salles, pour finir sa carrière en salles en fin d'année avec 47,5 millions de dollars[10], pour un budget de 70 millions de dollars, ne lui permettant pas de connaître de succès public.

En France, Le Royaume démarre à la troisième place du box-office avec 242 603 entrées[11], mais reste à l'affiche durant quatre semaines avec 408 953 entrées (soit 3,4 millions de dollars[14]).

Le film a engrangé 86,6 millions de dollars dans le monde[10].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]