Le Roman de la momie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Égypte antique
Époque : XIXe siècle / Égypte antique
Le Roman de la momie
Auteur Théophile Gautier
Genre Roman historique
Date de parution 1858

Le Roman de la momie est un roman de Théophile Gautier paru de mars à mai 1857 en feuilleton dans Le Moniteur universel, puis en volume en 1858 chez Hachette.

Publications[modifier | modifier le code]

Le roman a notamment été publié dans la collection GF-Garnier Flammarion sous le numéro 118.

Résumé[modifier | modifier le code]

Prologue[modifier | modifier le code]

Non loin du Nil, dans la vallée de Biban-el-Molouk, un jeune aristocrate anglais, lord Evandale, et un égyptologue allemand, le docteur Rumphius, découvrent une tombe inviolée grâce à l'aide d'un escroc grec dénommé Argyropoulos. Depuis plus de 3 500 ans, nul n'a foulé le sol de la chambre funéraire dans laquelle repose le sarcophage d'un pharaon. Mais quand on ouvre le lourd couvercle de basalte noir, les deux hommes trouvent, à leur grande stupéfaction, la momie parfaitement conservée d'une jeune femme d'une magnifique beauté appelée Tahoser. Après la découverte de cette momie, le roman raconte l'histoire de cette momie et de ses amours.

La vie de Tahoser[modifier | modifier le code]

Tahoser, l'héroïne du roman, est la fille d'un grand prêtre d'Égypte, Pétamounoph. Lorsque le récit débute, c'est une adolescente de seize ans, d'une grande beauté. Elle est aimée d'Ahmosis, mais elle ne l'aime pas. En fait, Tahoser est amoureuse d'un homme légèrement plus âgé qu'elle, Poëri. Celui-ci est un juif, qui est promis à Rachel. Elle fait sa connaissance sous le nom de Hora et se fait prendre pour une jeune fille pauvre, en quête d'un asile. Un jour, au crépuscule, elle suit Poëri afin de savoir qui est celle qu'il aime. C'est alors qu'elle fait la rencontre de Rachel, une pauvre juive, très belle.

Néanmoins, Tahoser ignore qu'elle a été remarquée par Pharaon, qui a jeté son dévolu sur elle. Il la fait rechercher dans toute l'Égypte.

Tahoser est dénoncée par Thamar, la fidèle suivante de Rachel, qui voit d'un mauvais œil cette non-juive qui risquerait de détourner Poëri de Rachel. Pharaon se rend au domicile de Poëri et ordonne à Tahoser de le suivre. Celle-ci est stupéfaite d'apprendre qu'elle fait l'objet de l'attention de Pharaon, tandis que Thamar est largement rétribuée de sa dénonciation.

Par la suite, le lecteur apprend que le peuple Hébreu est esclave en Égypte, et que sous la houlette de son guide charismatique, Moïse, il cherche à quitter l'Égypte.

Pharaon s'oppose aux demandes successives de Moïse, qui en représailles envoie les dix plaies d'Égypte. Pharaon finit par capituler, et permet aux Hébreux de quitter le pays, à la grande joie de Tahoser.

Regrettant rapidement son geste, Pharaon poursuit les Hébreux et s'apprête à tous les massacrer, lorsque son armée et lui-même sont engloutis dans les eaux de la Mer rouge. Les Hébreux peuvent donc quitter le pays et se rendre en Canaan.

Tahoser devient alors reine d'Égypte.

Le manuscrit s'arrête ici, sans dire ce qu'il est advenu de la vie de Tahoser à la suite de ces événements.

Le roman se termine par un paragraphe indiquant que Lord Evandale ne s'est jamais marié, et que certains pensent même qu'il serait secrètement tombé amoureux de la belle Tahoser, morte depuis trente-cinq siècles.

Place dans l'Égyptomanie[modifier | modifier le code]

Le Roman de la momie reste, malgré certains anachronismes ou erreurs, globalement ancré dans le désir d'être historiquement fidèle. Par exemple la description des objets quotidiens ou des vêtements est précise. Le passage sur la moisson (parmi beaucoup d'autres) décrit comment les Égyptiens moissonnaient le blé, c'est-à-dire en coupant l'épi, puis la paille séparément. De même la description des fouilles est globalement fidèle à la façon dont elles se déroulaient au milieu du XIXe siècle.

Le Roman de la momie et la Bible[modifier | modifier le code]

L'auteur n'indique la judéité de Poëri qu'au milieu de l'ouvrage, et Moïse devient l'un des personnages principaux que dans le dernier quart du roman.

Manifestement l'auteur s'est inspiré des indications de la Bible figurant dans le Livre de l'Exode.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :