Le Retour des morts-vivants (film, 1985)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Retour des morts-vivants.

Le Retour des morts vivants

Réalisation Dan O'Bannon
Scénario Dan O'Bannon (d'après une histoire de John Russo)
Acteurs principaux
Sortie 1985
Durée 91 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Retour des morts-vivants (The Return of the Living Dead) est un film américain réalisé par Dan O'Bannon, sorti en 1985.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Deux employés d'un entrepôt de fournitures médicales libèrent accidentellement un gaz toxique d'un conteneur militaire stocké dans la cave depuis la fin des années soixante et censé ramener les morts à la vie. Le produit ayant également réanimé un mort dans la chambre froide du bâtiment, ils utilisent l'incinérateur du crématorium du cimetière voisin pour se débarrasser du mort-vivant…

Histoire[modifier | modifier le code]

Franck et Freddy, deux employés d'une société de fournitures médicales font l'inventaire de l'entrepôt un vendredi soir. Freddy étant nouveau, Franck lui montre la méthode à suivre. La conversation dévie sur les choses étranges que Franck à déjà vues auparavant. Il lui parle alors d'une livraison mal expédiée de l'armée d'un fût contenant un mort-vivant, dont l'expérience qui a dérapé était à l'origine du film "la nuit des Morts-vivants". Descendant dans la cave, une fuite se produit et le gaz se répand dans l'entrepôt. Il réanime non seulement un cadavre de demi-chien, une main, mais aussi un cadavre entreposé dans la chambre froide du bâtiment. Franck et Freddy contactent alors Burt, leur responsable. Celui-ci arrive et, avec l'aide de Franck et Freddy, essaie de neutraliser le mort-vivant. Or, contrairement au film de Romero, la destruction du cerveau ne suffit pas à tuer le cadavre réanimé. Burt prend alors la décision de démembrer le cadavre et de l'incinérer au salon funéraire voisin, tenu par un vieil ami, Ernie Kaltenbrunner. Pendant ce temps, un groupe d'amis de Freddy arrive à proximité de l'entrepôt pour passer le prendre après son travail. En attendant sa venue, ils font une fête dans le cimetière. Freddy et Franck, intoxiqués par le gaz, tombent fortement malades. L'incinération a des effets néfastes : les volutes de fumée déclenchent une pluie acide qui pénètre jusqu'au cercueil des morts du cimetière voisin. Les morts réanimés s'en prennent non seulement au petit groupe, qui trouve refuge au salon funéraire, mais aussi aux ambulanciers venus ausculter Franck et Freddy, puis aux policiers venus boucler le quartier…

Commentaire[modifier | modifier le code]

Ce film de zombies du milieu des années 1980 mêle humour et gore. Contrairement aux précédents films de mort-vivants, ceux-ci sont encore vivants même après avoir reçu un dommage au cerveau. De plus, les morts-vivants courent (comme beaucoup de films italiens traitant du sujet au milieu des années 1980), ne s'en prennent qu'au cerveau de leur victime, utilisent des astuces relativement complexes pour atteindre les vivants et… parlent ! Dan O'Bannon a donc suffisamment dénaturé les morts-vivants de Romero pour éviter toute affiliation… (voir partie "Autour du Film").

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Saturn Award de 1986, catégories:

  • Meilleur acteur (James Karen)
  • Meilleur réalisateur (Dan O'Bannon)
  • Meilleur film d'horreur
  • Meilleur maquillage (William Muns)

Ironie du sort, le Saturn Award du meilleur maquillage a échu à Tom Savini pour son travail dans Le Jour des morts-vivants

Bande-son[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Interprète Durée
A1. Surfin' Dead Ivy Rorschach, Lux Interior The Cramps 4:11
A2. Partytime (Zombie Version) Dinah Cancer, Don Bolles, Paul B. Cutler 45 Grave 2:48
A3. Nothing for You T.S.O.L. T.S.O.L. 2:24
A4. Eyes Without a Face Chris Desjardins The Flesh Eaters 3:12
A5. Burn the Flames Roky Erickson Roky Erickson 6:00
B1. Dead Beat Dance The Damned The Damned 3:51
B2. Take A Walk Herb Fenstein Tall Boys 2:28
B3. Love Under Will Jet Black Berries Jet Black Berries 2:56
B4. Tonight (We'll Make Love Until We Die) Jon St. James, Stacey Swain SSQ 3:37
B5. Trash's Theme Jon St. James SSQ 2:55
34:22

Autour du film[modifier | modifier le code]

Ce film sortit en 1985, quelques semaines avant Le Jour des morts-vivants de George A. Romero. John Russo, ancien associé de Romero sur le tournage du film La Nuit des morts-vivants – et brouillé depuis avec lui –, avait écrit un scénario consécutivement au succès de Zombie, puis l'a revendu à un producteur indépendant. Dan O'Bannon choisit de remanier le script pour qu'il ne soit plus considéré comme une suite du film de 1968 de Romero. Toutefois, des références au film original sont incluses au tout début.

Malgré cela, le producteur de Zombie et du Jour des morts-vivants, Richard Rubinstein, attaqua en justice pour changer le nom du film. Le tribunal rendit son verdict et débouta Rubinstein. Le scénario écrit par Russo a eu droit à l'utilisation du vocable "… of the Living-Dead" tandis que Romero devra utiliser "… of the Dead" pour ses films, comme le titre original de Zombie (Dawn of the Dead). Ainsi, le Jour des Morts-vivants et Le Territoire des morts, de Romero, sont respectivement "Day of the Dead" et "Land of the Dead"… tout comme "Diary of the Dead" sortit en 2008.

Sorti quelques semaines avant le film de Romero, il engrangea 14 millions de dollars de recettes, le double du "Jour des Morts Vivants".

Ce film a révélé l'actrice Linnea Quigley, qui joue le rôle de Trash, et qui deviendra une petite icône du cinéma d'horreur et de la série B dans les années 1980/1990, considérée comme la reine des scream queens.

Une suite voit le jour en 1988, avec la plupart des acteurs du premier film (James Karen, Thom Mathews, Jonathan Terry…), mais encore plus axé sur le comique que l'horreur

Thom Mathews jouera Tommy Jarvis, le rôle titre dans Vendredi 13 Chapitre VI : Jason le mort-vivant durant la même période en 1986.

Tout comme dans les autres films de la série, l'armée et les représentants de l'état apparaissent comme des structures désorganisées (les pertes des bidons, éléments extrêmement dangereux) ou idiotes (les policiers et ambulancier qui viennent et reviennent se faire tuer ).

Les autres films de la série "retour des morts-vivants" sont:

Dans un des "Simpsons Horror Show" (Treehouse of Horror en version originale), on trouve une référence au film dans un des gags de l'épisode. Des zombies attaquent Homer Simpson en criant "Cerveau ! Cerveau !", ils l'examinent et, ne détectant visiblement chez lui pas assez de matière grise, s'en détournent, le laissant certes indemne mais un peu vexé.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]